Pendant plus de 20 ans, Nikki Sinclaire a gardé sa transition secrète. Seul.e.s sa famille et ses proches savaient qu’elle était née garçon, peut-on lire dans la préface du livre qu’elle publiera la semaine prochaine, Never Give Up.

Nikki Sinclaire, aujourd’hui âgée de 45 ans, a été élue en 2009 au Parlement européen sous l’étiquette Parti pour l’indépendance du Royaume-Uni (UKIP), parti anti-européen et anti-immigration, mais e a été exclue quelques mois plus tard: elle avait refusé de siéger avec le groupe Europe libertés démocratie du Parlement européen, auquel appartient le UKIP en raison des prises de position d’extrême droite de certain.e.s de ses membres, et notamment à cause de leur homophobie. Elle a depuis lancé son propre parti, le We Demand a Referendum Party, qui milite pour que les Britanniques puissent se prononcer sur l’appartenance de leur pays à l’Union européenne.

Nikki Sinclaire avait fait son coming-out de lesbienne en 2004. Dans un entretien au Sun on Sunday, partenaire de la sortie du livre, elle explique que jusqu’à sa transition, elle n’avait eu que des relations avec des hommes, mais qu’une agression sexuelle quelques années plus tard l’a poussée à préférer les femmes.

Sur Twiiter, Nikki Sinclaire s’est dite bouleversée par les messages de soutien qu’elle a reçus après la publication de l’entretien.

Photo Capture