Quelques heures avant sa prestation dans le Grand Journal, Stromae s’était assuré que le public serait présent en annonçant qu’il dévoilerait sa «moitié» lors de l’émission.

Surprise: sa moitié n’est autre que lui-même avec des boucles d’oreilles et des cheveux en plus. La version masculine du chanteur assure avoir fait «le gros du travail», son alter ego féminin se contentant de vérifier les fautes d’orthographe. «Elle fait pas grand-chose», précise Stromae. «L’idée, c’était de garder une vision plutôt masculine, plutôt caricaturale, donc je l’ai laissé faire majoritairement», explique-t-elle avant d’estimer que la chanson limite «les femmes aux règles, [ce qui] est un peu réducteur, machiste». «Je ne suis pas machiste», rétorque le Stromae masculin avant d’ajouter qu’il ne fera plus venir sa moitié sur les plateaux télé. Puis, dans un montage ciselé au couteau, les deux versants de Stromae fusionnent pour interpréter sur scène Tous les mêmes.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Stromae – Tous les mêmes – Live du Grand Journal

Le chanteur a également interprété Alors on danse, avec son chignon sur le côté.

Veuillez installer Flash Player pour lire la vidéo

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Stromae – Alors on danse – Live du Grand Journal

Stromae avait déjà joué avec les genres dans le clip où il interprétait ce même titre:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur stromae – les leçons « c’est tous les mêmes » (leçon n°24)