«Madame, Monsieur,

Je viens vous alerter sur le comportement d’un Gynécologue Obstétricien à Marseille.

J’ai consulté ce Monsieur pour la première fois le 30 septembre 2013 à l’occasion d’une grossesse.

Lors de ce premier rendez vous je suis venue avec ma compagne que j’ai présentée en tant que telle à ce Monsieur.
Lors de la consultation, ce dernier m’a donc posé quelques questions et a fini par comprendre que j’étais homosexuelle alors que je pensais avoir été claire au moment des présentations de ma compagne. Il m’a affirmé ne pas avoir compris au départ, par rapport je cite: « au statut à la con de ma compagne ».

Ma compagne et moi n’avons pas fait préciser au Docteur ce qu’il voulait dire par là car nous étions concentrées sur l’examen gynécologique qui révélait un « œuf clair » pour ma grossesse.

Ce premier rendez vous se termine donc et le Docteur me fixe un autre rendez vous le 4 octobre 2013 afin de passer une nouvelle échographie de contrôle.

Lors de ce deuxième rendez-vous, à peine entrée dans son bureau il commence à plaisanter sur le Congo et les Congolaises, je ne me souviens pas exactement de ce qu’il disait , puis il en revient à moi en me disant: « si vous aviez été congolaise vous ne seriez pas dans mon cabinet ». Je comprends de prime abord que ce Docteur est ouvertement raciste.

Il me passe donc une échographie et me dit que l’embryon est trop petit par rapport à mon stade de grossesse . Je lui demande alors si le fait d’avoir fait beaucoup de kilomètres en voiture le premier mois de ma grossesse a pu avoir une influence, il me répond:

« Non! Que vous fassiez du saut en parachute, de la route ou que vous vous fassiez prendre par un Africain 6 fois par jour, si l’œuf est de bonne qualité tout se passe bien! »

Nous finissons donc la consultation et je lui demande de préciser ce qu’il avait voulu dire lors du premier rendez vous en faisant état du « statut à la con » de ma compagne.

Il me répond alors: « Je suis contre le fait que les homosexuels aient des enfants, pour moi ils seront des enfants malheureux », il ajoute: « j’ai reçu récemment une femme qui élevait seule son enfant, eh bien je peux vous dire que le gosse était insupportable, on voyait bien qu’il lui manquait une présence masculine! », il termine en me disant: « de toutes façons vous avez un lobby bien puissant sans quoi le mariage pour tous ne serait pas passé, il ne faut pas cacher que c’est une mode l’homosexualité et quand je vois ces gayprides, je castrerais bien 2/3! »

Autant vous dire que je suis sortie de cette consultation abasourdie par une mauvaise nouvelle liée à ma grossesse, mais de surcroit profondément choquée par les propos déplacés racistes, sexistes et homophobes de ce Docteur.
Je tiens à être informée des suites données à ce courrier, je reste à votre disposition pour diverses précisions.»

Photo David Roseborough