[mise à jour, 15h40] Ajout d’une réaction du producteur de la série

Dans un message publié hier, mercredi 13 novembre, sur Twitter, Christine Boutin s’est comparée à la ministre de la Justice Christiane Taubira, cible d’injures racistes. Pour l’ancienne présidente du Parti chrétien-démocrate, qui se dit victime quotidienne de quolibets, la Garde des Sceaux est bien mieux lotie.

«L’allusion méchante» est survenue hier soir lors de la diffusion d’un épisode de la série Fais pas ci, fais pas ça sur France 2. Denis Bouley (Bruno Salomone) y a fait appel aux services de Tatiana (Frédérique Bel) pour décorer la salle du mariage, une cantine d’IUT en piteux état. Tatiana déchante: «C’est impossible! C’est comme si tu me demandais de transformer, je sais pas, moi… Christine Boutin en Scarlett Johansson en 24 heures!»

Il a également été question de coming-out dans cet épisode où Renaud Lepic (Guillaume de Tonquédec), visiblement embarrassé, a demandé à sa fille Charlotte (Canelle Carré-Cassaigne) de ne pas parler de sa relation avec sa petite amie, Marie, devant ses grands-parents aux opinions politiques conservatrices.

Interviewé par une consœur de 20 Minutes, le producteur de la série Guillaume Renouil a expliqué qu’il n’y avait pas d’animosité personnelle à l’encontre de Christine Boutin et qu’elle a été mentionnée comme ont pu l’être «des actrices, des acteurs, des marques». La réaction de la responsable politique sur Twitter est selon lui «une façon de faire parler de soi», mais il estime qu’elle a franchi une certaine limite: «Qu’elle associe cela aux insultes reçues en ce moment par Christiane Taubira, là, c’est n’importe quoi», juge-t-il.

Pour voir ou revoir l’épisode en replay, rendez-vous sur le site de France 2.

Photos Capture (Frédérique Bel) et YouTube (Christine Boutin)