L’acteur et réalisateur James Franco s’est fendu d’une critique sur le site du magazine Vice où il donne ses impressions sur le nouveau film du réalisateur Steve McQueen Twelve Years a Slave, qui sortira en France le 22 janvier 2014. Adapté des mémoires de Solomon Northup, il raconte l’histoire vraie d’un jeune new-yorkais noir américain, capturé et réduit en esclavage pendant la seconde moitié du XIXe siècle. Le film fait déjà figure de favori pour les Oscars, et compte à son casting Chiwetel Ejiofor, Benedict Cumberbatch, Brad Pitt, Sarah Paulson, et bien sûr l’acteur fétiche de Steve Mc Queen, Michael Fassbender.

En parlant de la performance de l’acteur Michael Fassbender, qu’il juge excellente, James Franco digresse et en profite cependant pour tacler le traitement de son personnage dans le film précédent de Steve McQueen, Shame, dans lequel il tenait le rôle d’un sex-addict: «Il n’était pas tant addict, à mon avis. Je veux dire, que fait-il? Il regarde du porno, et se tape quelques personnes par semaines? Je pourrais vous en montrer quelques-uns qui font la même chose. Et cette scène où il est au plus bas et a envie de baiser et où il va dans un club gay, qui est décrit comme le septième cercle de l’enfer… Je veux dire, cela ramène aux horribles représentations des gays dans les années 70, quand les clubs étaient assimilés à quelque chose de sombre et de dépravé. Et ensuite, le mec se fait un tout petit peu sucer, par Oh non, un homme! Quelle horreur!» Décidément, James Franco n’en finit pas d’être sur tous les fronts pour défendre les gays…

À lire sur Vice.

Photo Capture