Dans une interview accordée à V Magazine, l’actrice Winona Ryder est revenue sur un épisode douloureux de son enfance. À l’école primaire, elle a été harcelée et brutalisée par plusieurs enfants à cause de son look, jugé trop garçon manqué. Elle raconte comment son imagination et sa capacité à se créer un monde l’ont aidée à surmonter la violence: «J’étais obsédée par Bugsy Malone [film d’Alan Parker sur la prohibition où tous les personnages sont joués par des enfants, dont Jodie Foster] et j’avais coupé mes cheveux courts. Je me souviens que les couloirs étaient vides et ces gamins ont commencé à crier « pédé », et je ne voyais pas qu’ils s’adressaient à moi. En rentrant à la maison après être passée à l’infirmerie – et je n’en ai jamais parlé avant – je me souviens que j’ai pressé le pansement pour que ça ait l’air plus spectaculaire. Je me faisais un monologue intérieur qui me venait d’Humphrey Bogart, genre, « on m’a mené la vie dure! », je faisais semblant d’être dans un film de gangster. Bizarrement, c’était ma manière de gérer ça, parce que si je ne l’avais pas fait, j’aurais eu vraiment peur.»

Retrouvez l’intégralité de l’interview et les photos de Mario Testino sur le site de V Magazine.

Photo Capture