La France est-elle raciste? Alors que la ministre de la Justice a été victime d’injures à caractère raciste lors d’un rassemblement de la «Manif pour tous», Henri Guaino était interrogé hier soir par Jean-Michel Aphatie sur le plateau du Grand Journal sur la possible responsabilité du précédent gouvernement sur le climat actuel: «Christiane Taubira dit que beaucoup de mauvaises graines ont été semées… Débat sur l’identité nationale, laïcité, ministère de l’immigration…»

«ELLE FERAIT MIEUX DE SE TAIRE»
«Moi je respecte beaucoup Mme Taubira et elle me trouvera toujours de son côté quand elle sera insultée ou quand elle fera l’objet de propos racistes, assure l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, mais quand elle dit ça, elle ferait mieux de se taire.»
«… mais on ne l’applaudit surtout pas à l’Assemblée Nationale», glisse Jean-Michel Aphatie. Henri Guaino ne relève pas et poursuit: «Je pense que ça n’arrange pas les choses. On a le droit de débattre de l’identité nationale même si le débat a été un échec…»
«Est ce qu’involontairement vous avez ouvert quelques esprits… libéré la parole?» insiste Jean-Michel Aphatie.

UNE LIBÉRATION DE LA PAROLE?
«Non, ni volontairement, ni involontairement, le fait de se demander qu’est ce que ça signifie être français aujourd’hui?, ce n’était pas une question indigne, au contraire c’est une question fondamentale au XXIe siècle, à laquelle nous devons collectivement répondre. Le fait d’avoir eu un débat sur le mariage pour tous, c’est pareil, ce n’est pas un débat indigne, c’est un débat tout à fait respectable.»
«Ce sont des opposants au mariage pour tous qui l’ont insultée comme ils l’ont fait à Angers, relève Jean-Michel Aphatie. Henri Guaino semble s’étonner: «Et alors?»
«Je vous le dis.»
«Est-ce que ça m’oblige à partager l’attitude indigne de quelques-uns?»
«Vous les condamnez?» demande Augustin Trapenard.
«Oui je les condamne. Comment ne pas condamner de tels propos? Mais de là à considérer que tous les Français sont devenus racistes, que la France pourrait être résumée par cette insulte est absurde et ne fait que rendre le débat extrêmement dangereux.»

Si le lecteur vidéo ne s’affiche pas, cliquez sur Le Grand Journal.