Ce n’est que quelques heures avant de faire publiquement son coming-out ce lundi 4 novembre que l’élu de la Chambre des représentant.e.s Mike Michaud a annoncé à sa famille qu’il était homosexuel. En lice pour devenir gouverneur dans le Maine, il a souhaité devancer les rumeurs qui couraient à son sujet et adressé une tribune à plusieurs médias, dont l’agence American Press.

«Je n’ai pas été surpris d’apprendre qu’il y avait des bruits de couloir, des insinuations et de fausses enquêtes d’opinion venant de personnes opposées à ma candidature pour soulever des interrogations sur ma vie personnelle. Ces personnes voulaient demander aux gens si je suis gay.

Permettez-moi de leur épargner cet effort avec une réponse simple et honnête: oui, je le suis. Mais pourquoi cela devrait-il avoir la moindre importance?

Cela sera peut-être une grande nouvelle pour certaines personnes. Pour moi, cela fait juste partie de qui je suis, tout comme le fait d’appartenir à la troisième génération de meuniers du Maine. Je suis sûr d’une chose: cela ne changera rien à ma capacité d’être à la tête de l’État du Maine.»

Issu d’une famille franco-américaine, cet homme de 58 ans parle couramment français et siège à la Chambre des représentant.e.s depuis 2003. Il y soutient notamment le projet de loi pour la protection des salarié.e.s LGBT. Si sa famille l’a soutenu après son coming-out, il aurait préféré ne pas avoir à prendre cette décision, comme il l’a expliqué au Portland Press Herald.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Michaud says it was difficult for him to announce he’s gay

«Cette décision a été très difficile. C’est une décision personnelle. J’aurais préféré ne jamais avoir à la prendre, mais le fait qu’il y ait des suspicions et de faux sondages, m’a poussé à le dire aux électeurs et électrices du Maine.»

Politiquement, cette annonce devrait l’aider à rallier des voix car il a jusque là été classé comme un démocrate conservateur. Il dispose désormais d’un profil plus libéral. Il pourrait également bénéficier d’une couverture médiatique plus importante. Déjà en tête dans les sondages, son capital sympathie est plus important que celui de son adversaire, le candidat sortant Paul LePage. Ce républicain – qui parle lui aussi français car sa famille est originaire du Canada – s’est notamment distingué en plaçant sa fille de 22 ans à la tête de son administration ou en indiquant que Barack Obama «hait les personnes blanches». Il a également accusé un sénateur démocrate de «la mettre» aux citoyen.ne.s «sans apporter de Vaseline».

Responsable politique depuis 1980, Mike Michaud n’avait jamais été interrogé sur son orientation sexuelle. Certains de ses adversaires politiques ont confié être au courant de son homosexualité mais n’ont jamais voulu s’en servir contre lui. Le démocrate a assuré à la journaliste Rachel Maddow qu’il ne savait pas d’où proviennent les rumeurs tentant de le décrédibiliser aujourd’hui.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Maine candidate proactive on challenges

S’il est élu gouverneur lors des élections de novembre 2014, il sera le premier gouverneur ouvertement homosexuel aux États-Unis.