À en croire un essai de Mark Halperin et John Heilemann, intitulé Double Down: Game Change 2012, dans lequel les deux journalistes détaillent les coulisses de la campagne présidentielle américaine de 2012, Barack Obama est favorable à l’ouverture du mariage depuis 2004. Il a pourtant fallu attendre mai 2012 pour que le chef d’État le déclare publiquement. Jusqu’alors, il se montrait assez hésitant.

S’il a eu un discours timoré lors de sa première campagne en 2008, c’était avant tout pour minimiser les risques de défaite. Ses conseillèr.e.s avaient toutefois prévu un plan de communication progressif lui permettant peu à peu de révéler sa véritable opinion sur l’ouverture du mariage. Mais quelques jours avant qu’il fasse son «coming-out» de soutien, le président s’est fait voler la vedette… par son vice-président, Joe Biden, qui a indiqué qu’il était «très à l’aise» avec l’idée que des couples homosexuels se marient. David Plouffe, conseiller de Barack Obama, se serait alors exclamé: «Putain! On allait le faire! Dans les deux semaines à venir!»

Un peu forcé par Joe Biden, Barack Obama a donc précipité sa déclaration dans les médias. Il a ensuite confié à son conseiller: «Je me sens tellement bien d’avoir dit ça». À lire (en anglais) sur Queerty.