Hier, dimanche 3 novembre, en début de soirée, deux hommes ont fait irruption dans le local de l’association homo LaSky à Saint-Pétersbourg au moment où se tenait le Rainbow Coffee, un rendez-vous de convivialité hebdomadaire. Prétextant chercher un ami, un des deux individus a alors sorti un pistolet à air comprimé et fait feu. Un homme a été gravement touché à l’œil. L’autre agresseur s’est attaqué à une jeune femme avec une batte de base-ball. Les deux personnes blessées ont été emmenées à l’hôpital. D’après Anastasia Smirnova, du Russian LGBT Network, la police est à peine restée sur les lieux de l’agression décrétant qu’il n’y avait pas de preuves.

L’association LaSky a fait part de sa très vive inquiétude face à cette attaque qui symbolise très nettement l’aggravation de la situation pour les LGBT en Russie: «L’attaque d’aujourd’hui est le résultat d’une escalade du climat homophobe dans la ville. Ceux/celles qui encouragent les sentiments de haine au motif de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre, y compris les politiques et les chefs religieux en seront tenus pour responsables. Cette attaque visant le bureau d’une organisation de prévention du VIH et des IST est une indication que ceux/celles qui font ces pogroms et qui s’en prenaient aux militant.e.s pendant les rassemblements publics, s’en prennent maintenant à des événements privés et fermés.»

Illustration Fabizm