Le romantisme est partout: sur les plateaux télés, dans les magasins de bricolage… ou à deux pas de votre lieu de travail. La scène remonte à l’été dernier. Par un après-midi ensoleillé à Seattle, Alissa entend du bruit dans la rue: «Quand j’ai regardé par la fenêtre de mon bureau, j’ai vu ma petite amie debout sur un bus dans la rue. Ce qui s’est passé ensuite est la plus originale, drôle, sincère demande en mariage».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Seattle+The Washington Bus+Jeanne+Alissa = wedding proposal

Une fanfare, un bus, plein d’ami.e.s, un robot… et Jeanne et sa demande en mariage, avec en fond sonore la célèbre chanson des Lumineers Ho Hey: «Salut… Il y a un peu plus de six ans… j’ai rencontré une fille… qui a volé mon cœur… et changé ma vie… à nos chats, à nos familles, et à ces gens aussi… Je veux écouter tes petites chansons… prendre soin de toi quand tu te brûles les mains… continuer à explorer le monde avec toi… même dans notre propre jardin… Je veux que tu sois à mes côtés pour le reste de notre vie pour toujours… Je veux vieillir avec toi tandis que nous serons toujours jeunes d’esprit. Alyssa, veux tu m’épouser?…»

Une démonstration d’amour émouvante à souhait, façon Bob Dylan. «La nuit d’avant, nous parlions de romantisme et je lui ai dit en gros qu’elle n’était pas très romantique, raconte Alissa. Je m’en mords les doigts… et pour un bon moment encore.»

Via Joan Charras Sancho.