Au cinéma Les Carmes à Orléans, le festival D’un Bord à l’Autre débute vendredi 27 septembre et propose un week-end entier de films LGBT. Fondé par Cine Mundi, une association qui promeut le cinéma indépendant, ce rendez-vous culturel en est à sa quatrième édition.

D’un Bord à l’Autre s’ouvrira par une belle sélection de courts-métrages, avec notamment Perruche de Roxanne Gaucherand, Ceci n’est pas un film de cow boys de Benjamin Parent, Beware de Samuel B. Altman et bruce, ou encore Bouddhi Bouddha de Sophie Galibert. Puis place aux longs-métrages: «Nous avons souhaité faire découvrir au public la richesse et la diversité d’un cinéma LGBT venant des quatre coins du monde, explique Christel Guillard, la directrice artistique du festival. Jamais D’un bord à l’autre n’aura connu une programmation aussi internationale.» En effet, ce week-end les cinéphiles voyageront du Népal (Soongava) à l’Argentine (La Lengua Materna) en passant par la Belgique (Sur le chemin des dunes) et la Turquie (Zenne Dancer). Pour Christel Guillard, le festival de cinéma LGBT a réussi à se faire une place dans la vie culturelle d’Orléans: «C’est devenu un rendez vous annuel incontournable», assure-t-elle. Sans oublier que le public sera sollicité pour élire le meilleur film parmi les courts et les longs-métrages présentés.

Le site du festival