Xavier Héraud: Fireproof, The National
J’ai découvert cette chanson dans la voiture d’un ami le week-end dernier. Et elle ne me quitte plus depuis.

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=p8-pP4VboBk

Bénédicte Mathieu: Self Control, Laura Branigan
Grand rangement de rentrée. Les souvenirs dégringolent des placards et voilà que je fredonne «Oh the night, is my world. City light, painted girls…». Laura Branigan a enregistré cette chanson en 1983. La vidéo est bien dans l’époque.

 

Judith Silberfeld: Cocaine, J.J. Cale
Il n’y avait pas de playlist cet été, mais il n’est jamais trop tard pour un hommage.

 

Maëlle Le Corre: Girls and Boys, Blur
Hier c’était la journée de la visibilité bie… mais j’ai surtout vu de la biphobie à n’en plus finir! Heureusement la musique adoucit les mœurs, alors cette chanson pour les «girls who are boys who like boys to be girls, who do boys like they´re girls, who do girls like they´re boys…» était vraiment de circonstance! Bref, happy Bi-Day à vous, à moi, à nous, quoi!

 

Fatima Rouina: The Conversation, Texas
Cette semaine mon choix se porte sur The Conversation du groupe écossais Texas et ce, pour trois raisons:
1. Sharleen Spiteri est foutrement sexy!
2. Le groupe refait enfin son retour après huit ans d’absence (vous vous rendez compte!)
3. Je n’ai pas réussi à avoir des billets alors j’écoute j’écoute j’écoute cette douce conversation pop-rock enrobée de blues.

 

Julien Massillon: Le medley final du film Pitch Perfect
J’ai passé mon week-end à voir et revoir ce petit bijou de teen movie qui vient de sortir en DVD. Pitch Perfect (The Hit Girls, en VF), c’est ce qu’aurait dû être le film Glee. Pétillant, bitchy, plein de burritos volants, d’auto-dérision, de girl power et de moments où l’on rit sans pouvoir s’arrêter, c’est un incontournable. Et le final (en vidéo) me plie en deux à plus d’un titre.

 

Christophe Martet: La Vie en Rose, Grace Jones
Vu hier soir sur France 3 un documentaire sur Edith Piaf. Quelle vie! Pas très rose. Pour lui rendre hommage, l’interprétation magistrale de La Vie en rose, par Grace Jones.