Après avoir présenté les Tony Awards il y a quelques mois, Neil Patrick Harris est remonté sur les planches pour assurer l’animation des Emmy Awards, la cérémonie consacrée à la télévision. Pour le numéro d’ouverture, le comédien s’est notamment entouré de Jane Lynch qui avait présenté la cérémonie deux ans plus tôt.

http://youtu.be/Xl65O425FK0

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur 2013 Emmy Neil Patrick Harris Opening Monologue

La coach de Glee et le coureur de jupons de How I Met Your Mother, ouvertement homosexuel.le.s, ont échangé quelques vannes, avec le sourire:

«– Ils ne m’ont pas demandé de revenir, et je vais vous dire pourquoi: c’est parce que je suis une femme.
– Non, franchement, je pense que personne en regardant la cérémonie n’a imaginé que tu puisses être une femme.
– Je vais te montrer à quel point je suis une femme. Ici et maintenant, sur cette scène, Harris.
– Je risque de ne pas aimer ça, Lynch.
– Et moi encore moins, Harris.»

L’animateur de télévision Jimmy Fallon est apparu quelques instants plus tard sur scène pour suggérer à Neil Patrick Harris de danser et de chanter, en faisant des claquettes par exemple. L’hôte des Emmy a répliqué: «Je ne ferai jamais une chose pareille. C’est beaucoup trop gay», a-t-il commenté, suscitant une salve de rires dans la salle.

C’est au milieu de la cérémonie que Neil Patrick Harris a laissé libre cours à ses talents chorégraphiques:

http://youtu.be/foOH8jAZodg

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Neil Patrick Harris – Musical Number – 2013 Emmy Awards

Son enthousiasme pour la présentation de cérémonies a par ailleurs donné l’occasion à ses comparses de How I Met Your Mother de lui offrir une intervention:

http://youtu.be/wEYgl65TJws

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur 2013 Emmys EHD How I Met Your Mother skit

Ponctuée d’hommages à des personnalités décédées, la cérémonie a quelque peu perdu en rythme et en éclat, reprochent les critiques. Le discours de Jane Lynch sur Cory Monteith de Glee, décédé cet été, a néanmoins été salué:

http://youtu.be/Rdx8PZYkjz4

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur 2013 Emmys Cory Monteith Tribute

Parmi les grands vainqueurs de la cérémonie, on retrouve entre autres Behind The Candelabra (Ma vie avec Liberace, en VF), un film diffusé sur HBO avant de sortir au cinéma (et actuellement dans les salles françaises). Sir Elton John en a profité pour interpréter Home Again:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Elton John – Home Again – Tribute to Liberace (Emmy’s 2013)

Le Britannique a évoqué de façon émouvante l’influence qu’a eue Liberace sur lui:

«Son émission était diffusée en Angleterre, mais j’avais à peine conscience de son immense talent et de son influence dans le monde de la musique… et sur la façon dont je m’habille, bien entendu. Ce que j’ignorais il y a encore un an, c’est son « mode de vie »… Oui, bon… À cause des contraintes de l’époque, cela devait être dissimulé. Bernie [Taupin, ndlr] et moi avons écrit une nouvelle chanson nommée Home Again qui me pousse à me souvenir de [Liberace], parce que Lee, comme il aimait être appelé, me disait toujours à quel point il aimait rentrer chez lui, là où il pouvait être en paix et être lui-même. Liberace nous a quitté.e.s il y a 30 ans. Ces années ont vu une telle évolution pour les gens comme moi… et les gens comme moi.»

Michael Douglas, qui interprète Liberace, a été récompensé pour son rôle dans ce film de Steven Soderbergh. Lors de la remise de son prix, il en a profité pour faire quelques blagues salaces à Matt Damon qui lui donne la réplique. L’acteur a parlé du film et de Matt Damon comme d’un «two-hander». Cette expression désigne aussi bien un film ou une pièce de théâtre où n’apparaissent que deux personnages qu’«un pénis assez long pour être tenu à deux mains, l’une devant l’autre, avec de la place entre les deux», précise le Urban Dictionary.

http://youtu.be/rgoFHOvxdOI

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur [HQ] Emmy Awards 2013 – VIDEO Michael Douglas acceptance speech

«Matt, tu es juste aussi bon que ton autre main. Tu es magnifique et si je me tiens ici, c’est grâce à toi. Tu mérites la moitié de cette récompense, alors tu préfères le bas (bottom, en VO) ou le haut (top, en VO)? Le haut? Je m’en serais douté…»

Cette année encore, Modern Family a reçu le prix de la meilleure série comique. C’est la quatrième fois pour cette série désormais coutumière de ce type de distinctions. Mais ce n’est pas parce qu’elle est habituelle que cette récompense a moins de valeur: Jesse Tyler Ferguson, l’un des papas gays de la série, en a profité pour échanger un baiser avec Justin Mikita, son fiancé:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Modern Family sacrée meilleure série comique de l’année

Enfin, Jim Parsons, qui incarne l’autarcique Sheldon Cooper de Big Bang Theory, a reçu pour la troisième fois le prix du meilleur acteur dans une série comique. Il a conclu ses remerciements par un petit mot adressé à son compagnon: «J’aime mon manager, mon agent et ma personne préférée au monde: Todd Spiewak».

Variety comme The Hollywood Reporter s’accordent à dire que cette cérémonie n’était toutefois pas à la hauteur des précédentes et qu’elle a même été «ennuyeuse». Les deux publications reprochent à cette édition des Emmy Awards d’avoir manqué de spontanéité et de place pour les lauréat.e.s et d’avoir trop compté sur des numéros pré-enregistrés au détriment du spectacle vivant qu’auraient pu offrir les nombreux talents présent.e.s sur scène.

Pour voir le palmarès, consultez le site des Emmy Awards.