Décidément, les sportifs de haut niveau auraient bien besoin de rafraichir leur vocabulaire. Après Teddy Riner, c’est Tony Parker qui a déçu ses fans LGBT et gay-friendly en laissant échapper un «en première mi-temps, on jouait comme des tapettes» pour décrire la première mi-temps catastrophique – mais extraordinairement bien rattrapée par la suite – de l’équipe de France de basket, en demi-finale de l’Euro, ce soir, face à l’Espagne.

Les réactions n’ont pas tardé sur Twitter, certain.e.s s’agaçant à l’idée que cette petite phrase soit la seule chose que l’on retiendra du match, d’autres, comme notre chroniqueuse Bénédicte Mathieu, exprimant leur tristesse, d’autres enfin tentant de réagir avec humour:

L’un des premiers à avoir commenté est le rugbyman Imanol Harinordoquy:

tweet harinordoquy

Et si le moment était bien choisi pour proposer à la Fédération française de basket (FFBB) une formation de sensibilisation par la Fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL)?

Photo FFBB via Facebook