LA VIDÉO DE LA SEMAINE
De Martina Navratilova à Jason Collins, Megan Rapinoe, Matthew Mitcham, Anastasia Bucsis, Brittney Griner, Lori Lindsey, Seimone Augustus ou Orlando Cruz, hommage aux athlètes out qui luttent contre les discriminations et l’homophobie.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪A Lesson In Honesty From Gay Athletes‬

LES LACETS DE LA SEMAINE
À l’initiative de l’association Stonewall, les footballeurs anglais sont invités à porter des lacets arc-en-ciel lors de la 5e journée du championnat d’Angleterre, les 21 et 22 septembre. Joey Barton a embrassé la cause avec énergie. L’attaquant anglais des Queens Park Rangers est ici aux antipodes de son dérapage du printemps à l’encontre de son confrère du Paris Saint Germain Thiago Silva. Mais bien plus proche de son témoignage dans un documentaire en janvier 2012 au cours duquel il avait appelé à soutenir les footballeurs gays.

LE SOUTIEN DE LA SEMAINE
Pour cette opération, Stonewall s’est associé avec Paddy Power. Comme le note le site Lesbilicious, la société de paris avait été épinglée en 2012 pour une publicité transphobe qui avait été bannie des chaînes de télévision. Le communiqué de presse de l’opération évoque l’affaire: «Nous présentons sans aucune réserve des excuses et nous espérons que notre réaction et nos actions futures – comme celle des lacets arc-en-ciel – montrera aux communautés LGBT que nous les soutenons. Nous voulons utiliser notre marque et notre expertise en marketing pour contribuer à changer les choses en sport dans le domaine de l’homophobie et de la transphobie. Notre publicité avait tout faux. C’est une erreur que nous ne ferons plus à l’avenir».

LE COMPTE RENDU DE LA SEMAINE
Posté via Facebook par le Paris Foot Gay, un résumé des premières Rencontres b. yourself dédiées cette année aux clubs de supporters, le 7 septembre à l’Institut national du sport et de la performance (Insep): «Agir sur le terrain, en contact avec tous les publics, et pas seulement avec ceux qui sont acquis à notre cause a toujours été le principe d’action du PFG, indique l’association. Dans cette logique l’association avait depuis longtemps l’envie d’ouvrir un dialogue avec les supporters plutôt que de se cantonner à la seule condamnation, voire répression juridique, des chants, cris et banderoles homophobes».

L’ABSENT DE LA SEMAINE
Johnny Weir ne participera pas aux Jeux olympiques de Sotchi après avoir renoncé à s’inscrire au championnat américain qualificatif pour les J.O. Le Cygne, programme court des Jeux olympiques de Turin en 2006, reste, pour la chroniqueuse, l’une de ses plus belles prestations:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Johnny Weir 2006 Olympic Games Short Program – The Swan‬

Et Johnny Weir dans son programme de gala sur Poker Face de Lady Gaga, je ne m’en lasse pas:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Johnny Weir ‘Poker Face’ 2010 Nationals‬

LE CHOC DE LA SEMAINE
Dans le jargon sportif, un club d’importance s’appelle une grosse cylindrée. Elles seront deux, dimanche 22 septembre, à 21 heures au Parc des Princes. Le Paris Saint Germain de Zlatan Ibrahimovic, Edinson Cavani et autres étoiles accueille la nouvelle galaxie monégasque (160 millions d’euros dépensés pendant le marché des transferts) conduite par Radamel Falcao ou Emmanuel Rivière, meilleur buteur du championnat à ce jour (5 réalisations).

Si les deux équipes ne sont pas encore bien réglées en ce début de saison, le match de dimanche peut produire l’étincelle. Laurent Blanc, l’entraîneur du PSG, le place au dessus du lot, comme l’indique son coup de patte en conférence de presse, vendredi:  «C’est vrai que c’est intéressant à jouer et à gagner pour les joueurs, ça changera des matches au Parc depuis le début de la saison».

Riches actionnaires et destins ambitieux pour les deux clubs. Monaco, pour l’heure, mène la danse en tête du classement qui compte deux points d’avance sur son rival parisien, troisième derrière Saint-Étienne.

LA PREMIÈRE DE LA SEMAINE
Philippe Bergeroo, le nouveau sélectionneur de l’équipe de France féminine de football commence l’aventure ce vendredi à 20 h 45 à Bondoufle contre la République tchèque et un déplacement contre le Kazakhstan, mercredi 25 septembre, en éliminatoires du Mondial 2015. Le successeur de Bruno Bini a nommé sa capitaine Wendie Renard. La Lyonnaise remplace Sandrine Soubeyrand qui a mis fin à sa carrière après l’Euro 2013.

Et comment va le groupe? «Il n’a pas pas beaucoup changé, mais le staff oui, explique Wendie Renard dans un entretien à Eurosport. On commence à se connaitre petit à petit, on apprend à se découvrir. On a la chance de ne pas avoir de grande compétition à disputer cet été. Cela nous permettra de bien travailler sur cette année, de bien se connaitre et de se découvrir un peu plus».

Sur le compte de la fédération française de football, le carnet de bord des Bleues:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Mondial 2015 – Carnet de bord des Bleues – Déjà face à l’objectif‬

LE TWEET DE LA SEMAINE
Posté par Marion Rolland, rapatriée en France après une chute à l’entraînement au Chili, samedi 14 septembre. La championne du monde de descente 2013 est victime d’une rupture du ligament croisé antérieur et d’une entorse du ligament latéral interne du genou droit. Elle devrait être forfait toute la saison, et notamment pour les J.O. de Sotchi.

LA PUBLICITÉ DE LA SEMAINE
La Fédération française de basket a tout compris qui fonde sur le sport cette vidéo de promotion. Avec une Céline Dumerc, capitaine des Bleues, en grande sœur:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Clip promotion Basket féminin avec Céline Dumerc

LA FAUSSE NOTE DE LA SEMAINE
La Ligue féminine de basket poursuit la métaphore-cliché sur les femmes dans le sport pour la promotion de la première journée du championnat de France de basket qui rassemble au Stade Pierre de Coubertin de Paris les 14 clubs engagés dans la compétition. Après les talons hauts puis le ballon en guise de pomme, voici le ballon en forme de décolleté pigeonnant.

open lfb 2013

LE CONTREPIED DE LA SEMAINE
Tant qu’à filer la métaphore, autant le faire avec ironie. Voici une publicité pour soutenir les footballeuses de l’équipe nationale belge engagée dans les phases qualificatives du Mondial 2015, premier match samedi 21 septembre contre l’Albanie. Les femmes des joueurs des Diables rouges font la démonstration:

Si le lien ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Support the Belgian Red Flames!‬

L’équipe nationale belge s’appelle désormais les Red Flames, annonce la fédération belge de football.

L’ARTICLE DE LA SEMAINE
La répétition est l’une des bases de la pédagogie. On ne le répètera donc jamais assez, la visibilité du sport féminin peut le faire avancer et avec lui les mentalités.

Sur le Huffington Post, une contribution de Rosarita Cuccoli sur la médiatisation du sport féminin. Pour la présidente du réseau européen Femmes et sport, une des raisons «qui rend la couverture médiatique essentielle au développement du sport féminin est qu’elle déclenche le cercle vertueux « visibilité-argent-visibilité ». Les sponsors, et l’argent au sens large, arrivent plus naturellement là où le sport a été couvert et popularisé par les médias. Il est vrai aussi que les médias couvrent d’habitude davantage les sports et les champions qui disposent des sponsors plus riches. Il s’agit en effet d’un cercle, où les médias jouent un rôle-clé. Si la faible couverture médiatique du sport féminin (entre 10% et 15% du total au niveau européen), pourrait inquiéter, c’est pourtant la qualité de cette couverture médiatique qui mérite de susciter davantage d’inquiétude et d’analyses. Quand on a affaire avec des athlètes femmes, on jongle toujours entre sous-médiatisation et hypersexualisation. Rarement les médias s’occupent d’athlètes femmes qui ne soient aussi très jolies. Rarement les médias se concentrent vraiment sur les aspects sportifs et la performance athlétique quand il s’agit d’une fille, dont on finit vite par connaître en revanche le nom du copain, du coiffeur ou de ses enfants, comme si les femmes restaient de toutes les manières avant tout des femmes, et marginalement, des athlètes.»

LE BLOG DE LA SEMAINE
Souvent cité dans cette chronique, le formidable blog Gi Aldri Opp est en lice pour les Golden Blog Awards. Pour voter pour un blog qui chronique les petites et grandes victoires des luttes contre les discriminations dans le sport et par le sport et raconte les histoires de champion.ne.s d’exception, c’est ici.

LES PHOTOS DE LA SEMAINE
Dans Le Monde, à l’occasion des championnats du monde de double et de l’Open de France de jeu de paume disputés dans l’unique salle conservée à Paris, des photos et un article sur cet ancêtre du tennis. Finales les 21 et 22 septembre.

LE NAVRATILOTWEET DE LA SEMAINE
Martina Navratilova retweete une réaction de Chris Evert, charmée que la rivalité entre les deux championnes soit considérée comme la plus grande de l’histoire du tennis. Les deux joueuses se sont rencontrées 80 fois (43 victoires pour Martina).

La vidéo est l’une des pastilles commémoratives de l’association des joueuses professionnelles à l’occasion de son 40e anniversaire.

Parmi les autres vidéo de la WTA, celle-ci retrace également le chemin du tennis féminin vers le professionnalisme et l’égalité des gains:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪WTA 40 LOVE Story presented by Xerox | Episode 3: 1982 – Martina Navratilova Passes $1 Million‬

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse