array(28) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(82) "/2013/09/13/trois-mois-de-prison-avec-sursis-pour-des-propos-homophobes-sud-ouest/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(13) "54.158.29.163" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(13) "54.158.29.163" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(39) "CCBot/2.0 (http://commoncrawl.org/faq/)" ["HTTP_ACCEPT_LANGUAGE"]=> string(28) "en-us,en-gb,en;q=0.7,*;q=0.3" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(63) "text/html,application/xhtml+xml,application/xml;q=0.9,*/*;q=0.8" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(13) "54.158.29.163" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "39295" ["REDIRECT_URL"]=> string(82) "/2013/09/13/trois-mois-de-prison-avec-sursis-pour-des-propos-homophobes-sud-ouest/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1464549059" }
Revue de web | 13.09.2013 - 10 h 22 | 0 COMMENTAIRES
  • Jarnac
  • propos homophobes

Trois mois de prison avec sursis pour des propos homophobes [Sud Ouest]

Publié par
Les magistrat.e.s ont fait œuvre de pédagogie auprès du prévenu pour qu'il comprenne la gravité de ses actes.

«Tu sais bien qu'on t'aime pas, espèce de pédé», avait assené Didier, un patron de bar à Jarnac, en Charente, à l'un de ses clients le 24 juin vers 22h30, avant de le gifler. Les deux hommes ont échangé des gifles avant que la victime des propos homophobes se décide à contacter les gendarmes. Ce mercredi 11 septembre, le patron du bar a comparu pour violence et injure publique envers un particulier en raison de son orientation sexuelle devant le tribunal correctionnel d'Angoulême.

«Je suis pas contre les homosexuels, il est ce qu’il est, il fait ce qu’il veut de sa vie, mais il est emmerdant, il passe derrière les clients, il touche tout le monde, il s’invite à boire, bref, ras-le-bol», s'est justifié le prévenu. «Ça aurait pu être un autre mot, mais c'est ce mot que vous avez prononcé», lui a rétorqué la présidente du tribunal, qui s'est faite «pédagogue», selon Sud Ouest. Le procureur a abondé dans le même sens:

«Un fait d’homophobie est puni plus sévèrement par la loi en France. C’est un délit passible de six mois de prison. Vous comprenez, Monsieur? Je n’ai pas pour objectif de stigmatiser Monsieur comme quelqu’un qui serait systématiquement homophobe ou qui milite contre [l’homosexualité], mais son geste est homophobe.»

Le jugement a été rendu dans la foulée: 100 euros d'amende, l'interdiction d'entrer en contact avec la victime et trois mois de prison avec sursis. À lire sur Sud Ouest.

Print This Post
Profile photo of Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.