Pour la première fois, le travail de la photographe et réalisatrice Emilie Jouvet va être édité. Ce sont les éditions Des Ailes sur un Tracteur qui vont donc compiler quinze ans de photos, des plus intimistes à celles des soirées du Pulp: femme fatale, drag-king, butch, fem, amie, amante, l’occasion de découvrir ou de redécouvrir les visages et les corps qui composent l’univers d’une artiste phare de la communauté lesbienne.

«Rejetant la coupure entre masculin et féminin, entre corps et intellect, la photographie d’Emilie Jouvet ouvre à une universalité totale et réelle, au-delà de la question sexuelle, explique la directrice artistique de la galerie Joseph Antonin, Clémentine Feuillet. Un regard où s’exerce un foyer d’énergie guerrière, un espace incomparable de jouissance, une révolution des mentalités incontournable. Les images d’Emilie interrogent le champ politique de la sensibilité, l’expression de l’intime, le clivage social entre corps et cérébralité, ce faisant, elle met en valeur le désir, à la fois langage du corps et de l’être.» Emilie Jouvet est aussi réalisatrice et c’est dans ce cadre qu’elle a réalisé dernièrement le film Entre filles on ne risque rien pour la campagne de prévention Tu Sais Quoi? menée par Yagg et Prends-Moi.

Si l’appel à dons a déjà bien fonctionné (quasiment la moitié de l’argent a déjà été récoltée), dépasser le plafond permettra aux éditions Des Ailes Sur Un Tracteur de baisser les coûts de production et donc le prix final du livre.

Photo Emilie Jouvet