Il l’avait annoncé avant le début du tournoi, le tennisman James Blake a pris sa retraite en simples à l’issue de sa défaite au premier tour de l’US Open face au croate Ivo Karlovic. Très ému de partir le jour anniversaire du discours de Martin Luther King, il en a rappelé l’importance et l’actualité. «Célébrer le cinquantenaire [du discours] doit permettre aux gens de savoir que le combat pour les droits civiques n’est pas terminé» a-t-il expliqué dans son discours de retraite.

Il a notamment pris l’exemple des lois homophobes à l’oeuvre en Russie. «Toute loi qui entraîne la discrimination ou l’exclusion» des personnes LGBT est «totalement inégalitaire de nos jours» a affirmé l’ancien numéro 4 mondial. S’il ne «sait pas si un boycott [des jeux de Sotchi] serait utile» lui en tout cas ne «voudrait pas aller en Russie» ni que qui que ce soit «d’associé à lui» y aille. Plusieurs fois miraculé, celui qui a du vivre avec des attelles à l’âge de 13 ans en raison d’une scoliose et a eu le visage en partie paralysé par une maladie en 2004 va à présent «redevenir un citoyen normal». A lire sur GayStar News.

Photo José Goulao