À Tel-Aviv, la gay pride, qui a eu lieu début juin, a réuni une foule compacte et joyeuse… mais sans aucune revendication. «Tout au plus s’agit-il de proclamer à la face du monde qu’il fait bon vivre pour les homos à Tel-Aviv en particulier et en Israël en général», écrit Romain Vallet. À lire sur Hétéroclite.

Lire aussi Manifestation à Tel Aviv contre le pinkwashing.

Photo Hétéroclite