Racheté par Yahoo! en mai dernier, le réseau social Tumblr veut véhiculer une image proprette. Désormais, les contenus pornographiques seront beaucoup plus difficiles à trouver. Les blogs estampillés «NSFW» – «Not Safe For Work», à ne pas regarder au bureau – ou «adultes» se voient attribuer des mesures de confidentialité beaucoup plus strictes, ce qui les rend invisibles aux personnes non connectées ou non abonnées à ces blogs sur les applications mobiles de Tumblr. Mais dans la foulée, tous les contenus tagués «lesbienne», «homosexuel», «transsexuel» ou «bisexuel» ont été rangés à la même enseigne, alors qu’ils ne renvoient pas automatiquement vers des publications pornographiques.

À l’instar de 25 autres tags – dont «MILF», «BDSM», «pénis», «vagin», «plan à trois» ou «suicide» (la liste complète est disponible sur DailyDot) – il n’est plus possible de faire de recherche vers de tels contenus depuis son téléphone. Dans un post publié sur le compte officiel de l’équipe Tumblr, le fondateur et PDG du réseau social David Karp a avancé une justification à ce problème: «La raison qui explique que, par exemple, un tag aussi inoffensif que #homosexuel soit bloqué sur certaines plateformes est que les résultats de recherche renvoient encore trop souvent vers du contenu adulte. Notre application a d’ailleurs failli être bannie pour cette raison.» En clair, Tumblr redoutait de ne plus figurer sur l’AppStore d’Apple ou l’Android Market de Google.

Les équipes de Tumblr voudraient cependant y remédier, affirme-t-il: «Nous travaillons d’arrache-pied en ce moment pour appliquer un filtrage encore plus poussé. Nous y sommes presque!», promet David Karp. D’ici là, il recommande de se contenter du tag «lgbtq», directement modéré par des salarié.e.s du réseau social.

Photo Capture d’écran

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln