[mise à jour, 15h05] Ajout du titre du documentaire.

Selon le Russian LGBT Network, quatre ressortissants néerlandais qui participaient à un week-end culturel sur le thème «Jeunesse et droits humains» à Mourmansk, en Russie, ont été arrêtés pour «propagande de relations non-traditionnelles devant mineurs». Originaires de Groningue, ville jumelée avec Mourmansk, ils préparent un documentaire, intitulé 5000 roubles, sur les nouvelles lois russes limitant les droits LGBT. Parmi eux, Kris van der Veen, président de l’association LGBT-Groningen et membre du parti vert Groenlinks. L’identité des trois autres n’a pas été révélée. Hier, dimanche 21 juillet, ils ont été interpellés en vertu de l’article 6.21.3, qui interdit la «propagande de relation sexuelles non-traditionnelles devant mineurs par un citoyen d’un pays étranger», rapporte le Russian LGBT Network, qui a aussitôt apporté un soutien juridique, avec l’aide de l’association LGBT locale Maksimum. Le consulat néerlandais est également à pied d’œuvre pour accompagner ses ressortissants. Relâchés au bout de quelques heures, ils étaient convoqués devant le tribunal ce matin, mais l’audience a été reportée.

«BOUC-ÉMISSAIRE»
Ces arrestations, les premières d’étrangers, interviennent alors que le dramaturge Harvey Fierstein a publié dans le New York Times une tribune dans laquelle il dénonce la guerre menée par Vladimir Poutine contre les homosexuel.le.s, dans une indifférence quasi-générale. Ce qu’il trouve d’autant plus inquiétant que c’est la ville de Sotchi, en Russie, qui accueillera les prochains olympiques d’hiver, en 2014. «Contrairement à ce que dit le Comité international olympique, écrit-il, la loi permet d’envoyer en prison n’importe quel.le athlète olympique, entraîneur, reporter, accompagnant.e ou fan qui est homo, ou soupçonné.e d’être homo, ou juste accusé.e d’être homo.»

«Cette façon de choisir un bouc-émissaire est traditionnellement utilisée par les politiques pour renforcer leur base et détourner l’attention de leurs échecs politiques, et c’est sans aucun doute ce qui est en train de se passer en Russie, poursuit Harvey Fierstein. Comptant sur le probable retour de bâton contre le succès du mariage égalitaire dans le monde et avec le soutien des organisations religieuses conservatrices, M. Poutine s’est jeté dans cette bataille, sachant que la seule opposition qu’il rencontrera viendra de la gauche, son épouvantail préféré.»

«Le reste du monde demeure dans l’ignorance des plans de M. Poutine, s’inquiète le dramaturge. (…) Cela doit changer. Puisqu’elle va accueillir les Jeux olympiques de Sotchi, il est possible de faire pression sur la Russie. Les leaders américains et du reste du monde doivent s’élever contre les attaques perpétrées par M. Poutine et la violence qu’elles engendrent.»

Photo Martin Lie