Les rues de Port-au-Prince ont accueilli ce vendredi 19 juillet une manifestation homophobe rassemblant plusieurs milliers de personnes, rapportent plusieurs médias. Deux personnes présumées homosexuelles auraient été battues et tuées lors de ce défilé, indique The Haiti Sentinel. Des individus armés auraient attaqué ces deux personnes dont les corps auraient été laissés au sol pendant plusieurs heures.

«Abomination», «Pas d’accord avec l’homosexualité», clamaient les manifestant.e.s qui défilaient contre l’ouverture du mariage aux couples de même sexe alors même qu’aucune mesure législative en ce sens n’est prévue à Haïti. Brandissant la Bible ou le Coran, les participant.e.s à cette marche ont entonné des chants religieux tout en tenant des propos extrêmement violents, sous la protection de la police, comme a pu le voir une journaliste présente sur place.

«Si les homosexuel.le.s existent, que ferez-vous d’eux/elles?», demande un journaliste dans la vidéo ci-dessous. «Nous les tuerons, nous les briserons! Nous ne voulons pas de ces gens-là dans notre pays. Cette histoire d’homosexualité, on n’en veut pas! Les garçons avec les files et les filles avec les garçons, voilà ce que veut Dieu! Les Haïtiens ont déjà reçu des malédictions, nous n’en voulons pas d’autres.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Haiti: Anti-Gay protesters threaten to kill Gays

Interviewé par RFI, Charlot Jeudy, président de l’association Kouraj qui défend les LGBT sur l’île, évoque les menaces qui pèsent sur lui tout en assurant qu’il n’a «pas peur».

«Je vais continuer, confie-t-il. Et ces réactions me permettent de comprendre que je dois continuer parce qu’il y a un problème bien plus grave que ce que je croyais.»

Photo YouTube

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln