Elle a déjà raconté dans Un amour de Sagan la passion qui l’unit à l’auteure de Bonjour tristesse et les intrigues qui anima le quatuor qu’elles formèrent un temps avec Peggy Roche et Bernard Frank. Annick Geille, qui à l’époque était, à 23 ans, rédactrice en chef de Playboy, revient sur cette histoire sur le site du magazine Gala.