Dans une interview vidéo, le patineur de vitesse néo-zélandais et ouvertement gay Blake Skjellerup s’est exprimé une nouvelle fois sur les Jeux Olympiques de 2014 qui auront lieu à Sochi en Russie. Les athlètes LGBT doivent-ils/elle y participer ou ne pas faire de vague, comme le préconise le patineur Johnny Weir, compte tenu des récentes lois homophobes? Absolument pas, estime Blake Skjellerup.

Le sportif affirme qu’il arborera un badge rainbow flag et qu’il n’a pas l’intention de raser les murs.

« Le personne que je suis maintenant est la personne que je suis vraiment et que je serai toujours. Je ne vais pas baisser d’un ton ou changer qui je suis, juste parce que je suis dans un pays différent. Si cela m’attire des ennuis… qu’il en soit ainsi. »

Pour lui les lois russes sont « un énorme pas en arrière pour le mouvement LGBT dans le monde entier, pas juste pour la Russie. »

Voir la vidéo ci-dessous:

Blake Skjellerup a fait son coming-out en 2010, après les jeux de Vancouver. La Fédération des Gay Games l’a nommé ambassadeur des jeux de 2014 à Cleveland, aux côtés du plongeur australien Matthew Mitcham.