Il était très peu probable qu’il en soit autrement, les deux lois antigay votées par la Douma, puis par le Conseil de la Fédération ont été promulguées hier par le chef du gouvernement russe Vladimir Poutine. La première criminalise désormais la «propagande des relations sexuelles non traditionnelles» auprès des mineur.e.s. Plusieurs provinces avaient déjà mis en place ce même type de loi, notamment Saint-Pétersbourg. Désormais, tout le territoire est concerné. La seconde loi interdit l’adoption d’enfants russes par des couples homosexuels ou des célibataires issu.e.s de pays ayant autorisé le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe. Pour les associations de défense des droits LGBT, il sera maintenant impossible de sensibiliser contre l’homophobie ou de faire valoir l’égalité entre les LGBT et les personnes hétérosexuelles.

Samedi, se tenait la gay pride de Saint-Pétersbourg. Les quelques militant.e.s présent.e.s sur le Champ de Mars, dont Yury Gavrikov, ont dû faire face à plusieurs dizaines de manifestant.e.s homophobes, qui n’ont pas hésité à les provoquer, voire parfois à passer outre les forces de l’ordre pour frapper les militant.e.s LGBT qui manifestaient pacifiquement contre ces deux lois.

Si le lecteur ne s’affiche, cliquez sur Кровь и Песок – Побитый гей-прайд в Питере 29.06.2013

Photo Capture