LONDRES
De Baker Street à Whitehall en passant par Piccadilly, la Pride de Londres a rassemblé plusieurs dizaines de milliers de participant.e.s. Le maire de la ville Boris Johnson s’est félicité de cet événement d’envergure: «Nous devons être fier.e.s de la réputation de Londres comme d’une ville où les LGBT peuvent vivre tels qu’ils/elles sont». Alors que le projet de loi sur le mariage pour les couples de même sexe est encore en débat à la Chambre de Lords, cette Pride était très clairement marquée par la revendication de l’égalité pour tous.

NEW YORK
Il n’y avait pas que Lady Gaga à la Pride de New York, mais aussi l’icône pop Cher: «J’ai eu des hauts et des bas dans ma carrière, mais vous ne m’avez jamais laissé tomber», a affirmé la diva en remerciant ses fans les plus fidèles lors de son passage sur scène au Marquee.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur CHER Appears on « Q » Night @ Marquee in NYC on 6-/27-28/13, Lips Along to Her Music, Thanks Gays

Mais la véritable reine de la Pride était incontestablement Edie Windsor, celle qui aura défié la Cour suprême des Etats-Unis pour faire reconnaître son mariage avec sa compagne Thea, aujourd’hui décédée, comme aussi valable que celui des couples hétérosexuels. Les pancartes «Thank You Edie» ont donc fleuri tout au long du cortège où son passage a tout simplement déclenché l’hystérie: «Si l’on m’avait dit il y a 50 ans que je deviendrai la marraine de la gay pride de New York de 2013 à 84 ans, je ne l’aurais pas cru!» La semaine dernière, le Defense Of Marriage Act (DOMA) a été déclaré contraire à la Constitution, ce qui permet désormais aux couples homosexuels mariés de recevoir, au niveau fédéral, le même traitement que les autres couples.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Edie Winsor – NYC Pride Day

ISTANBUL
Samedi, la Marche des Fiertés de Paris a adressé aux LGBT turques tout son soutien pour la 11e gay pride de la ville la plus importante de Turquie, Istanbul, qui avait lieu ce dimanche. La cortège a même été rejoint par des manifestants du parc Gezi. Le député Binnaz Toprak, engagé contre les discriminations, a aussi participé à la marche. Voir les photos sur O-Blog-Dee-O-Blog-Da.

TORONTO
C’était la première fois qu’un Premier ministre assistait à la Toronto Pride. Kathleen Wynne, chef du gouvernement de l’Ontario et ouvertement lesbienne, était bien présente ce dimanche aux côtés des manifestant.e.s. La veille, la Dyke March avait défilé dans les rues de Toronto.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Toronto’s fabulous Dyke March 2013

SINGAPOUR
Samedi, les LGBT de Singapour manifestaient aussi. Selon les les organisateurs/trices, environ 20000 personnes, toutes habillées en rose, se sont réunies en soutien aux droits des LGBT. Le rassemblement s’est terminé par un Pink Dot, la formation d’un point rose géant dans l’obscurité. La veille de cette gay pride, un membre du parti démocratique singapourien, Vincent Wijeysingha, avait fait son coming-out dans un post sur Facebook où il annoncé notamment sa présence à cette manifestation.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur PINK DOT 2013 BRINGS IT HOME

MEXICO
Environ 80000 personnes ont défilé à Mexico ce week-end pour réclamer une plus grande acceptation des personnes LGBT dans la société. Si le mariage et l’adoption sont autorisés au Mexique, la lutte contre les discriminations homophobes et transphobes est toujours d’actualité.

SAINT-PÉTERSBOURG
Alors que la Russie est en train d’interdire la «propagande homosexuelle», les participant.e.s à la gay pride de Saint-Pétersbourg ont été interpellé.e.s samedi, puis libéré.e.s dans la soirée. Seul Yury Gavrikov, le président de l’association organisatrice a passé la nuit en prison et a été relâché dimanche matin, comme nous l’indiquions hier.