Comme le fait remarquer gay.net, ça manque de licornes et de paillettes, mais la parodie de World War Z par Funny or Die ressemble quand même fort à un cauchemar d’homophobe: après les décisions de la Cour suprême des États-Unis, les homos prennent le pouvoir!

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur World War G

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis