Environ 60 personnes ont été arrêtées sur le Champ de Mars à Saint-Pétersbourg, après des heurts entre pro et anti-droits LGBT lors de la gay pride. Yury Gavrikov, le président de l’association LGBT Equality n’a été libéré que ce matin, il sera jugé le 4 juillet. Pourtant, selon la militante Natalia Tsimbalova, citée par Reuters, le manifestant.e.s, qui protestaient notamment contre les lois homophobes adoptées ces derniers temps en Russie, n’ont pas violé la loi. Ils et elles sont accusé.e.s d’avoir enfreint la nouvelle législation sur la «propagande homosexuelle».

Parmi les personnes interpellées, cinq couples homos qui, la veille, s’étaient présentés à l’hôtel de ville pour demander des dossiers de mariage.

Le reportage de Novaya Gazeta (en russe):

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Четвёртый петербургский гей-прайд разогнан ОМОНом

Celui de Paperpaper.ru:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Нападение на ЛГБТ-активистов и задержания, Марсово поле, Петербург

Les commentaires de Nikolai Alekseev à la télévision canadienne (en anglais):

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Gay rights in Russia

Nikolai Alekseev qui a aussi rendu hommage, sur les réseaux sociaux, à un allié hétéro, Daniil Grachev:

Des photos sur le site Demotix.

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis