Après la décision de la Cour suprême des États-Unis de renvoyer l’affaire Prop 8 à la cour d’appel du 9e circuit de San Francisco avec instruction de rejeter l’appel, celle-ci a levé, hier, vendredi 28 juin, le gel des célébrations qu’elle avait imposé en attendant que la Cour suprême se prononce (lire Californie: Prop 8 à nouveau jugée contraire à la Constitution).

Adoptée par référendum en novembre 2008, la Proposition 8, dite Prop 8, réservait le mariage aux couples formés d’un homme et d’une femme. En août 2010, elle a été jugée une première fois contraire à la Constitution. La Cour suprême de Californie a autorisé les partisan.e.s de Prop 8 à faire appel en lieu et place de l’État de Californie, qui s’est, lui, opposé au texte. Mercredi 26 juin, la Cour suprême de Californie a, pour sa part, estimé que l’appel ne pouvait être porté que par l’État et renvoyé l’affaire à la la cour d’appel du 9e circuit de San Francisco. Celle-ci vient donc d’autoriser les mariages de couples homosexuels à reprendre immédiatement.

Les deux couples à l’origine de la plainte contre Prop 8 ont été mariés immédiatement, Sandy Stier et Kris Perry (photo) à San Francisco par Kamala Harris, la ministre de la Justice californienne, et Paul Katami et Jeff Zarrillo à Los Angeles par le maire de la ville, Antonio Villaraigosa, dont le mandat s’est achevé hier, rapporte Gay City News.

Photo American Foundation for Equal Rights