L’émir du Qatar, cheikh Hamad ben Khalifa Al Thani, a abdiqué mardi 25 juin au profit de son fils, cheikh Tamim Ben Hamad Al-Thani. C’est une première dans cette région où les souverains n’ont pas pour habitude de renoncer au pouvoir de leur plein gré. Désigné pour monter sur le trône depuis une décennie, le prince héritier sera à 33 ans le plus jeune monarque d’un royaume du Golfe persique. Scolarisé au Royaume-Uni, il parle couramment la langue de Shakespeare mais aussi celle de Molière. Il est par ailleurs l’actionnaire majoritaire du Paris Saint-Germain via un fonds souverain.

OUTING
En 2005, le nouvel émir avait fait l’objet d’allégations publiées par Al-Jazira, rapportait à l’époque un communiqué de l’association britannique OutRage!, relayé par l’ILGA. Le média qatari avait fait état d’une condamnation à mort du prince Tamim car il aurait été vu dans une boîte gay londonienne. Une rixe impliquant l’héritier du trône et son compagnon présumé, Michael Heard, aurait dégénéré et amené la police à intervenir. Toutefois, aucun rapport de police ne mentionne cet incident. L’association britannique OutRage! n’écartait pas la possibilité que des adversaires du prince aient voulu le déstabiliser en mêlant son nom à un scandale.

La condamnation à mort prononcée par le ‪Dr. Youssef al-Qaradâwî‬, un théologien fondamentaliste, est en revanche attestée, même si elle n’est plus en ligne sur le site d’Al-Jazira. C’est cette fatwa qui a de fait «outé» le prince. Ce même théologien a par ailleurs estimé que l’homosexualité est une «perversion de la nature» et un «péché répugnant», rapporte L’Express. Il a été interdit de séjour en France. Les relations entre les deux hommes demeurent complexes, comme le montrent les rumeurs de ces derniers jours, selon lesquelles le nouvel emir aurait privé le religieux de sa nationalité qatari et ordonné son expulsion. Des rumeurs qu’une rencontre organisée hier pourrait avoir eu pour objectif d’éteindre.

Le prince Tamim n’a jamais réagi officiellement à cette affaire. Il a épousé deux femmes, dont l’une est sa cousine, et il est le père de six enfants. Le Qatar, qui doit accueillir la Coupe du monde masculine de football en 2022, punit l’homosexualité de 90 coups de fouet et de 5 ans de prison.

Photo YouTube

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln