Plusieurs centaines de personnes ont répondu à l’invitation de Pierre Aidenbaum, maire du IIIe arrondissement de Paris, pour le vernissage de l’exposition «Les couples imaginaires» d’Olivier Ciappa, mercredi 26 juin. Parmi elles, le maire de Paris Bertrand Delanoë, la députée de Paris Seybah Dagoma ou la chanteuse Marianne James, l’une des protagonistes des photos.

Après avoir été vandalisée dans la nuit du 21 au 22 juin, l’exposition a pris un ton nouveau. De nouveaux clichés ont été accrochés près des photos lacérées et des dessins par d’anonymes fleurissent à leurs côtés. Olivier Ciappa, très touché par ce soutien, a expliqué qu’il restait beaucoup de place sur les grilles de la mairie et du square pour en accueillir d’autres.

Après Pierre Aidenbaum, qui a rappelé qu’il faillait se mobiliser contre toutes les discriminations, Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris et candidate socialiste à la succession de Bertrand Delanoë, a déclaré que Paris aimait «tous ses enfants» et qu’il restait encore des droits à conquérir comme la PMA pour les couples de lesbiennes. Parmi les slogans sur les pancartes brandies par la foule, un «même pas peur» résumait bien l’ambiance du moment.

«Les couples imaginaires» sont également présentés dans les mairies du Xe et du XIIe arrondissement.

Photos Bénédicte Mathieu et Julien Massillon

Suivez-les sur Twitter: benedicteliesse et JulienMsln