Après le saccage de l’exposition «Les Couples imaginaires» d’Olivier Ciappa ce week-end, les barrières du square du Temple, devant la mairie du IIIe arrondissement, retrouvent une nouvelle vie avec des dessins et des photographies apposés sur les clichés vandalisés. Plusieurs personnes ont spontanément répondu aux lacérations en collant des illustrations et de nouveaux portraits aux côtés des images lacérées, comme l’a constaté Olivier Ciappa qui a partagé quelques images sur son compte Twitter.

Joint par Yagg, le photographe se réjouit que «malgré un acte malveillant, on est dans une société où l’amour reprend le dessus». «C’est génial que mes photos puissent être utilisées comme support», ajoute-t-il. Il prévoit d’ailleurs de changer la disposition de ses portraits de célébrités pour «laisser plus de place aux dessins et aux photos que les gens colleront» et recommande de les protéger en les plastifiant au préalable.

Il espère que de nouvelles œuvres parviendront d’ici demain à la mairie du IIIe par la Poste ou par courriel à l’attention de Pierre-Henri Casamayou à l’occasion du vernissage qui doit avoir lieu demain, mercredi, à 18h30, en présence d’artistes qui ont contribué au projet et de responsables politiques. Les images vandalisées resteront en place pour témoigner de la prégnance de l’homophobie. Mais de nouveaux exemplaires, en plus grand nombre, seront disponibles à côté. Désormais, une société de gardiennage montera la garde jour et nuit autour de la mairie.

Photo Olivier Ciappa

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln