Revue de web | 20.06.2013 - 17 h 01 | 0 COMMENTAIRES
  • François Hollande
  • Jean-Frédéric Poisson
  • Manif Pour Tous

Deux mois de prison ferme pour un sympathisant de la «Manif pour tous» [Le Monde, Le Figaro]

Publié par
150 personnes interpellées au cours des rassemblements ont été reçues ce même mercredi à l'Assemblée nationale par des député-e-s.

Un peu sonné-e-s par le jugement du tribunal correctionnel de Paris à l'encontre de Nicolas, 23 ans, les sympathisant-e-s de la «Manif pour tous» ont prévu plusieurs rassemblements ce soir. Hier, mercredi 19 juin, cet étudiant à l'Institut catholique de Paris a été condamné à quatre mois de prison, dont deux ferme, pour rébellion et fourniture d'identité imaginaire. Il a également écopé de 1000 euros d'amende pour avoir refusé un prélèvement de ses empreintes digitales et de son ADN. Le 24 mars, il avait défilé sur les Champs-Élysées malgré l'interdiction de la préfecture. Fin mai, il avait été condamné à 200 euros d'amende avec sursis pour non-dispersion d'un rassemblement non autorisé, entrave à la circulation et fourniture d'identité imaginaire.

Sa dernière interpellation est survenue le 16 juin alors qu'il manifestait à Neuilly-sur-Seine, en région parisienne, non loin des locaux de M6 où François Hollande s'est rendu pour l'émission Capital. Le rassemblement, autorisé, s'est achevé vers 22h. Mais avec une vingtaine de personnes, Nicolas a continué à défiler sur les Champs-Élysées à Paris, à proximité de l'avenue George V. La police est alors intervenue et a assisté à la tentative de fuite du manifestant qui s'est engouffré dans une pizzeria, renversant une table et des verres. Finalement interpellé, il a été jugé en comparution immédiate. Il est désormais incarcéré à Fleury-Mérogis. Pour les sympathisant-e-s de la «Manif pour tous», il s'agit du «premier prisonnier politique» du mouvement. À lire sur Le Monde.

150 personnes interpellées au cours des rassemblements ont été reçues ce même mercredi à l'Assemblée nationale par des député-e-s, notamment Jean-Frédéric Poisson (UMP). La «Manif pour tous» doit être reçue par le Défenseur des droits Dominique Baudis et le chef de l'État ainsi que les ministères de l'Intérieur et de la Justice ont été sollicités. Sans réponse pour l'instant. À lire sur Le Figaro.

Print This Post
Photo du profil de Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.