array(27) { ["SERVER_SOFTWARE"]=> string(6) "Apache" ["REQUEST_URI"]=> string(80) "/2013/06/17/identite-de-genre-le-nepal-et-laustralie-ouvrent-une-troisieme-voie/" ["REDIRECT_STATUS"]=> string(3) "200" ["HTTP_HOST"]=> string(8) "yagg.com" ["HTTP_X_REAL_IP"]=> string(13) "46.229.173.67" ["HTTP_X_FORWARDED_FOR"]=> string(13) "46.229.173.67" ["HTTP_CONNECTION"]=> string(5) "close" ["HTTP_ACCEPT"]=> string(3) "*/*" ["HTTP_USER_AGENT"]=> string(78) "Mozilla/5.0 (compatible; SemrushBot-SA/0.97; +http://www.semrush.com/bot.html)" ["PATH"]=> string(28) "/usr/local/bin:/usr/bin:/bin" ["SERVER_SIGNATURE"]=> string(0) "" ["SERVER_NAME"]=> string(8) "yagg.com" ["SERVER_ADDR"]=> string(9) "127.0.0.1" ["SERVER_PORT"]=> string(2) "80" ["REMOTE_ADDR"]=> string(13) "46.229.173.67" ["DOCUMENT_ROOT"]=> string(32) "/home/yagg/public_html/yagg.com/" ["SERVER_ADMIN"]=> string(18) "[no address given]" ["SCRIPT_FILENAME"]=> string(41) "/home/yagg/public_html/yagg.com/index.php" ["REMOTE_PORT"]=> string(5) "50635" ["REDIRECT_URL"]=> string(80) "/2013/06/17/identite-de-genre-le-nepal-et-laustralie-ouvrent-une-troisieme-voie/" ["GATEWAY_INTERFACE"]=> string(7) "CGI/1.1" ["SERVER_PROTOCOL"]=> string(8) "HTTP/1.0" ["REQUEST_METHOD"]=> string(3) "GET" ["QUERY_STRING"]=> string(0) "" ["SCRIPT_NAME"]=> string(10) "/index.php" ["PHP_SELF"]=> string(10) "/index.php" ["REQUEST_TIME"]=> string(10) "1461997667" }
Monde | 17.06.2013 - 13 h 26 | 0 COMMENTAIRES
  • australie
  • Blue Diamond Society
  • identité de genre
  • népal
  • Norrie
  • Sunil Pant

Identité de genre: le Népal et l’Australie ouvrent une troisième voie

Publié par
Ces États autorisent désormais leurs citoyen-ne-s à s'identifier comme trans' ou à ne pas déclarer de genre spécifique.

[mise à jour, 18 juin] Ajout de la réaction de l'Organisation Internationale des Intersexués Australie

Le Népal et l'Australie ont reconnu dans les dernières semaines que des citoyen-ne-s échappent à la division binaire «homme» ou «femme». À Katmandou comme à Canberra, une nouvelle nomenclature a été élaborée pour les papiers d'identité: «X» en Australie, c'est-à-dire que le genre ne sera pas spécifié, et «transgenre» au Népal.

TROISIÈME GENRE
«Nous admettons que les personnes puissent être reconnues ou identifiées au sein de la communauté par un genre autre que celui qui leur a été assigné à la naissance, ou par un genre non déterminé», a indiqué le procureur général d'Australie dans un communiqué publié le 14 juin. Aucune intervention chirurgicale ne sera requise, pas plus qu'un traitement hormonal. Valable pour l'ensemble du pays, cette décision intervient après un jugement de la Cour suprême de Nouvelle-Galles du Sud qui avait statué en ce sens le 31 mai, reconnaissant à une personne qui se considère comme «neutre» le droit de ne pas avoir de genre spécifique (lire aussi En Australie, on peut être ni homme ni femme et Australie: Les passeports devront désormais faire figurer le genre ressenti).

Au Népal, l'évolution est le fruit d'une décision de justice: la Cour suprême a obligé le gouvernement à modifier les passeports pour qu'une troisième catégorie y soit mentionnée. En janvier dernier, les certificats de nationalité, qui servent de carte d'identité, avaient déjà bénéficié d'un traitement similaire. Ce progrès est une nouvelle étape dans la reconnaissance du troisième genre, une revendication portée par les LGBT népalais-es. «Nous sommes très content-e-s, a indiqué à l'AFP Sunil Pant, président de la Blue Diamond Society, une association de défense des droits des LGBT. Cette décision est plus simple pour les personnes qui s'identifient comme appartenant au “troisième genre”. Maintenant elles peuvent voyager à l'étranger avec un passeport qui leur donne une reconnaissance.»

En France, la Cour de cassation reste campée sur ses positions et continue à exiger une intervention chirurgicale et la stérilisation pour autoriser le changement de genre sur les papiers d'identité.

L'Organisation Internationale des Intersexués en Australie n'a pas accueilli favorablement la nouvelle. Pour elle, créer cette troisième voie ne permettra que la marginalisation des personnes qui la choisiront. «L'intersexualité n'est pas une troisième catégorie arbitraire de sexe, mais plutôt un éventail de possibilités, et pas non plus un troisième genre arbitraire», précise-t-elle dans un communiqué. Elle estime que tout comme l'orientation sexuelle, la religion ou l'opinion politique, le genre d'une personne n'a pas à figurer sur ses documents d'identité.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln

Print This Post
Profile photo of Julien Massillon
Publié par
Journaliste de Yagg. Retrouvez-moi sur Twitter.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.