Jean-Michel Colo, le maire d’Arcangues, fait des émules. Claude Binaud, maire de Matha, en Charente-Maritime, a ainsi déclaré au quotidien Sud Ouest qu’il avait refusé de marier un couple gay, qui compte s’unir dans sa mairie le 3 août prochain.

«Je ne trouve pas ça normal. On touche là un élément prépondérant de la société: la famille», explique-t-il. Mais contrairement au couple d’Arcangues, celui de Matha pourra convoler. Un conseilleur municipal, de la majorité ou de l’opposition, s’en chargera. Jusqu’ici, rien de bien original, donc. Car ce qui semble poser problème à monsieur le maire, c’est le fait qu’il s’agisse d’un couple d’hommes:

«Deux filles, j’aurais peut-être dit oui. Au pied du mur. (…) deux filles c’est quand même différent. Elles peuvent porter un enfant.»

De son côté, Jean-Michel Colo a indiqué à l’AFP qu’il réfléchissait à une façon de sortir de la situation dans laquelle il s’est enferré. «Les adjoints m’ont renouvelé leur confiance et leur solidarité dans le refus de célébrer des mariages gay [sic]. Les élus, à l’unanimité, ne céderont pas au tribunal médiatique qui pré-annonce leur décision avant même qu’ils ne se soient réunis. L’exécutif municipal a donc décidé de se retrouver prochainement pour reconsidérer sa position, souhaitant avancer à son rythme.»

L’AFP précise que deux conseillères municipales, Arbella d’Arcangues et Isabelle Benmergui, se sont portées volontaires pour célébrer le mariage.

Photo Capture

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis