Patrick Buisson, le conseiller très à droite de Nicolas Sarkozy, ne fait pas l’unanimité dans sa famille. Fasciné par la «Manif pour tous» et par ce qu’il appelle le «populisme chrétien», l’ex-rédacteur en chef du magazine Minute a pris position contre l’ouverture du mariage dans les médias. Son fils, Georges, voudrait que son père se montre moins prosélyte et revienne à la vérité du message de Jésus.

«Des années durant, j’ai subi à la maison le discours de mon père, qui embarquait la religion dans une croisade politique à coups de références bibliques, parfois erronées, indique-t-il dans Le Point. (…) Aujourd’hui, je ne supporte pas qu’il fasse ses déclarations sur la voie publique, en multipliant les interviews dans la presse.» Pour mieux riposter, Georges Buisson sort sa plus belle plume et signe une tribune où il pointe du doigt l’aveuglement paternel. Le combat de Patrick Buisson contre «la gôôôche» passe par la promotion de «sa propre théologie» quitte à recourir à «la radicalité évangélique», écrit son fils. Le conseiller de l’ancien président a dévoyé le message chrétien et Georges Buisson n’hésite pas à comparer son père au buisson d’épines de la parabole du semeur, l’assimilant aux «grands idéologues» qui «falsifient l’Évangile et finissent par être des moralistes sans talent, des moralistes sans bonté». À lire dans Le Point.

Via Le Lab.