Monde | 12.06.2013 - 13 h 46 | 0 COMMENTAIRES
  • coming out
  • Douma
  • Ilya Varmalov
  • loi anti-homo
  • Masha Gessen
  • propagande homosexuelle
  • Russie

Russie: la loi anti-gay adoptée au Parlement

Publié par
À l'extérieur de la Douma, des militant-e-s LGBT ont été agressé-e-s par des extrémistes, mais aussi embarqué-e-s avec eux/elles par la police.

Les parlementaires de la Douma ont voté hier la loi criminalisant la «propagande» des «relations sexuelles non traditionnelles». Passé en première lecture en janvier dernier, le texte a été adopté rapidement en deuxième (hier matin) et en troisième lecture (en fin d'après-midi le même jour). Sur les 450 votant-e-s, 436 se sont prononcé-e-s en faveur de cette loi. Désormais la «propagande de l'homosexualité auprès des mineurs» sera sanctionnée d'une amende de 4000 à 5000 roubles (93 à 116 euros), de 40000 à 50000 roubles (930 à 1160 euros) pour les personnes dépositaires de l'autorité publique et de 800000 à 1 million de roubles (18700 à 23500 euros) pour les personnes morales. Dans le cadre d'information sur Internet ou dans les médias, les amendes seront d'autant plus lourdes: pour les personnes physiques 50000 à 100000 roubles d'amende (1170 à 2350 euros), les personnes dépositaires de l'autorité publique 100000 à 200000 roubles (2350 à 4700 euros) et les personnes morales un million de roubles (23500 euros).

DES MILITANT-E-S LGBT AGRESSÉ-E-S
À l'extérieur de la Douma, des militant-e-s LGBT s'étaient rassemblé-e-s pour protester contre la loi et faire un kiss-in. Face à eux/elles, environ 200 nationalistes et extrémistes religieux/ses, dont certain-e-s scandaient «La Russie n'est pas Sodome», les ont provoqué-e-s et leur ont notamment jeté des œufs. Les différentes vidéos montrent que les forces de l'ordre qui formaient un cordon de sécurité n'ont que mollement contenu les attaques.

Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Акция "День поцелуев - 4" против гомофобного закона

Si le lecteur ne s'affiche pas, cliquez sur Разгон гей-парада у Думы.

Tandis qu'une vingtaine de militant-e-s des deux bords étaient emmené-e-s par la police, plusieurs militant-e-s LGBT ont été poursuivi-e-s et violemment attaqué-e-s aux alentours de la Douma. Certains agresseurs s'avèrent être de jeunes adolescents. La journaliste et défenseure de droits des LGBT Masha Gessen a expliqué avoir été embarquée par la police après avoir subi elle-même une agression de la part d'un manifestant anti-LGBT.

D'autres photos sur le blog d'Ilya Varlamov.

À l'étranger, les réactions ont été vives face à ce pas en arrière de la Russie sur le terrain de la liberté d'expression et des droits humains :

À Saint-Pétersbourg, l'association Coming Out, dont l'activité tombe désormais sous le coup de la loi mais aussi des mesures visant à restreindre les actions des ONG de défense des droits humains, s'est montrée déterminée à continuer son combat pour le respect des LGBT:

Print This Post
Photo du profil de Maëlle Le Corre
Publié par
Journaliste de Yagg.
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.