Depuis une semaine déjà, l’émission Fictions/Le Feuilleton sur France Culture se plonge dans les pages du journal intime de Mireille Havet, une écrivaine du début du XXè siècle, morte à 34 ans du fait de la tuberculose et de son addiction à l’opium. Un temps protégée par Guillaume Apollinaire, elle était ouvertement lesbienne et a côtoyé Colette et Jean Cocteau.

Ce n’est qu’en 1995 que l’on a découvert le journal de cet esprit libre et fantasque qui ne s’embarrassait pas des conventions. «Je serai abracadabrante jusqu’au bout», a-t-elle écrit. Cheveux courts, costume d’homme: Mireille osait, Mireille fusait, mais Mireille refusait aussi d’occuper le rôle que la société de l’époque lui assignait.

Entretenue par ses maîtresses, elle cultivait par ailleurs des préjugés antisémites et nationalistes, usait de violence envers ses compagnes et ne parvint jamais à se défaire de la drogue en dépit de plusieurs cures de désintoxication, rappelle Télérama. C’est dans un sanatorium suisse, loin de ses ami-e-s et du Paris qu’elle avait arpenté en princesse rebelle, qu’elle est morte en 1932.

Les premiers épisodes sont disponibles en podcast sur le site de l’émission. Les suivants seront diffusés tous les soirs cette semaine sur France Culture de 20h30 à 20h55.

L’émission Un livre, un jour lui a consacré un numéro en 2003:

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln