RENNES
ÀRennes, entre 2500 et 3000 personnes se sont rassemblées sur l’esplanade Charles de Gaulle, soit un record par rapport aux éditions précédentes. Des militant-e-s antifascistes étaient aussi présent-e-s pour rendre hommage à Clément Méric et à son engagement pour l’égalité: «Les forces de gauche ont dans leur grande majorité délaissées pendant des mois la lutte en faveur de l’égalité des droits, laissant les fascistes battre le pavé par milliers face à une poignée de militantes et militants GLBT, féministes et antifascistes».

[Gallery not found]

BORDEAUX
Contre toute attente, ce n’est pas en Bretagne, mais sur Bordeaux que la pluie s’est abattue. Il en fallait plus pour décourager les participant-e-s à la 17e Marche des Fiertés qui étaient plus de 5000 à défiler. «On a prévu un service d’ordre plus important cette année, on n’est pas à l’abri d’un débordement mais on a fait le nécessaire pour encadrer ce cortège, explique Paul Vinot, président de la Lesbian and Gay Pride de Bordeaux sur France Bleu Gironde. Les opposant-e-s à l’égalité avaient au départ décidé de jouer la carte de la provocation avec une «hétéropride» en marge du défilé. Organisé par le Printemps français, le rassemblement du groupuscule a finalement été annulé et reporté.

 

Plus de photos sur la page Facebook de Bordeaux Gazette

ATHÈNES
«Athènes est à nous», tel était le mot d’ordre de la gay pride d’Athènes qui a rassemblé 8000 personnes samedi soir, avec un slogan pour s’opposer à la montée de l’extrême droite et des violences contre l’ensemble des minorités, sur fond de crise économique. Des diplomates de plusieurs pays étrangers, notamment de France, étaient venu-e-s montrer leur soutien.

SPLIT
ÀSplit, station balnéaire de Croatie, c’est le maire fraîchement élu Ivo Baldasar qui a pris la tête du cortège, un symbole fort dans cette ville où la marche de 2011 avait été particulièrement tendue, et très encadrée par les forces de l’ordre pour empêcher les participant-e-s d’être la cible des nombreux opposant-e-s. Cette année, la police était encore présente pour veiller sur l’événement, mais celui-ci s’est déroulé sans accroc.

BUCAREST
400 personnes ont défilé dans la capitale roumaine à l’occasion du Gayfest. La marche était marquée la récente adoption au parlement d’un amendement visant à modifier la constitution pour que le mariage soit une institution réservée à un homme et une femme. La gay pride avait lieu pour la 10e fois en Roumanie.

BOSTON
Comme il l’avait promis lors de son récent coming-out, le basketteur Jason Collins a marché aux côtés des participant-e-s à la gay pride de Boston. Arborant un t-shirt marqué de l’inscription #BETRUE («sois vrai»), le sportif faisait sa première marche. Plusieurs milliers de personnes étaient rassemblées à Boston pour cet événement sous haute sécurité après les attentats lors du Marathon mi-avril.

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=osoHJdAnu2M

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur NBA’s Collins marches in biggest Boston Pride parade

Photos Julien Fleurance et DR (Rennes)