Jean-Michel Colo (photo) n’a pas dissimulé son homophobie lorsqu’il a refusé de procéder au mariage de deux hommes à Arcangues, dans le Pays basque. «Moi, quand j’ai voulu avoir un enfant, j’ai pris une femme, je ne me suis pas tourné vers mon voisin», a-t-il déclaré dans les colonnes du Journal du Pays basque. Il estime que la loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe est «illégitime» et qu’il ne l’appliquera donc pas. «Personne de mon Conseil municipal ne veut le faire», ajoute-t-il.

Élu divers droite, il indique dans Sud Ouest avoir déjà des avocats prêts à le défendre. Signataire de «l’Appel des maires pour l’enfance», une pétition popularisée par la «Manif pour tous», il est à la tête de la mairie d’Arcangues depuis 1983. Contactés par Yagg, les Bascos ont indiqué qu’il ne compte pas briguer un nouveau mandat en 2014. L’association LGBT, elle, compte bien réagir. Elle a contacté un avocat pour déposer un recours auprès du préfet et s’indigne du traitement réservé par la mairie à ce couple d’hommes: «La prochaine fois, il ne mariera pas les Juifs? Les Arabes?», demande Bernard Gachen des Bascos. En tant qu’officier d’état civil, le maire d’Arcangues encourt  plusieurs sanctions, à titre administratif comme à titre pénal.

Photo Dailymotion

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln