«Pensez-vous que l’homosexualité doit être acceptée par la société?» Telle est la question qu’a posée le Pew Research Centre à plus de 37000 personnes dans 39 pays, du 2 mars au 1er mai 2013. L’institut avait déjà sondé plusieurs de ces pays en 2007. Ce qui lui a permis d’évaluer le progrès – ou le recul – de l’acceptation des personnes LGBT dans ces États. La France s’y illustre tristement: elle est le pays qui a le plus régressé dans ce domaine, passant de 83% d’acceptation en 2007 à 77% en 2013.La France revient ainsi à son niveau de 2002, après une pointe à 86% en 2011. Un recul à relativiser néanmoins, puisque la France reste quand même dans le peloton des pays où l’homosexualité est le mieux accepté.

2013-Homosexuality-04

 

La meilleure progression a été constatée en Corée du Sud (18% de sondé-e-s favorables à l’homosexualité il y a six ans, 39% aujourd’hui), aux États-Unis (passés de 49% à 60% d’acceptation) et au Canada (avec 80% aujourd’hui contre 70% en 2007). Le pays le plus avancé est l’Espagne avec 88% d’acceptation, suivie de près par l’Allemagne (87%). C’est sur le continent africain que se trouve la société la plus homophobe: les sondé-e-s du Nigeria ont rejeté à 98% l’homosexualité. Ce pays a très récemment voté une loi condamnant les homosexuel-le-s et leurs allié-e-s à de lourdes peines.

2013-Homosexuality-05

RELIGIONS
Les auteur-e-s de l’étude soulignent que certains facteurs expliquent ces données, notamment la religion. Les pays où elle joue un rôle prépondérant voient des sondé-e-s plus homophobes répondre au questionnaire. Ce principe souffre quelques exceptions: le Brésil et les Philippines sont plutôt ouverts (60% et 73% d’acceptation) alors qu’il s’agit d’États où le catholicisme est très ancré. À l’inverse, la Russie et la Chine, où la religion est moins présente, se montrent très homophobes: dans le premier pays, les sondé-e-s rejettent l’homosexualité à 74%, dans le second à 57%.

L’intégralité de l’étude est consultable (en anglais) sur Pew Global.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln