Parfois, les infos s’entrechoquent et se lient irrémédiablement. C’est ce qu’il vient de se passer avec d’un côté le «scandale» Lauryn Hill et de l’autre le nouveau clip de Kelly Clarkson. Le hasard fait qu’alors que la seconde sort une chanson dont les paroles peuvent faire écho à ce que vit ou a vécu une majorité de LGBT, la première s’embourbe dans un marécage de maladresses et d’incompréhension.

Attention, on ne parle pas de musique ici mais de textes. Et de ce point de vue-là, Kelly Clarkson remporte le match haut la main. «Les gens comme nous doivent se serrer les coudes, gardez la tête haute, chante-t-elle, s’adressant à une gamine tout en couleurs dans un monde en noir et blanc. (…) Ils ne peuvent rien te faire, ils ne peuvent rien me faire, c’est la vie que nous avons choisie, la vie qui coule en nous, alors lève les poings, sors, sors si tu oses» («come out, come out if you dare»).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Kelly Clarkson – People Like Us

De son côté, Lauryn Hill dénonce une société névrosée et fait l’inventaire de ce qui cause, selon elle, l’effondrement de cette société. Dans sa liste, les hypocrites, les criminels, la cupidité, l’exploitation des enfants mais aussi les «girl men», les drag queens et le «travestissement social». Sur son tumblr, elle explique qu’elle a été obligée de sortir cette chanson, pour des raisons légales (elle a quelques problèmes avec la justice) et qu’elle aurait préféré ne pas avoir à accélérer les choses mais «le message passe quand même».

À celles et ceux qui jugent les paroles homophobes et transphobes, elle répond: «Neurotic Society est une chanson sur les gens qui ne sont pas ou qui ne peuvent pas être qui et ce qu’ils sont réellement, en raison de la construction sociale actuelle. Je ne vise aucun groupe de personnes en particulier, je cible plutôt toute personne de notre société qui préfère se dissimuler derrière un comportement névrosé qu’y faire face».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ms Lauryn Hill- Neurotic Society

En 2011, Kelly Clarkson avait elle aussi eu droit à son scandale. La chanteuse avait twitté son amour pour Ron Paul, candidat à la primaire républicaine pour la présidentielle, et ce bien qu’il soit opposé à l’égalité des droits, à l’avortement et accusé de racisme. Elle avait ensuite annoncé son soutien à Barack Obama, pour lequel elle avait déjà voté en 2008.

Les paroles de People Like Us
Les paroles de Neurotic Society

Via Gay.net et Gay Star News.

Photos DR

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis