En août 2009, une fusillade dans le local d’Agudah, une association gay et lesbienne de Tel-Aviv, avait fait deux mort-e-s et de nombreux/ses blessé-e-s. Deux sont toujours paralysés. L’attaque, dans une ville qui se veut parmi les plus gay-friendly au mode, avait laissé le pays dans l’incompréhension.

Près de quatre ans plus tard, la police vient d’arrêter quatre suspects. Nouveau choc: l’un d’eux est un militant gay. Il est soupçonné d’avoir fait obstruction à l’enquête de police en ne l’informant pas du mobile de l’attaque. Contrairement à ce qui semblait probable jusqu’ici, celle-ci n’aurait pas été motivée par la haine homophobe. Il s’agirait en réalité d’un règlement de compte personnel: l’un des suspects aurait voulu blesser une personne qu’il croyait se trouver dans le local, rapporte le quotidien Haaretz.

Lire aussi Rainbow Report / Reconsidering a tragedy on the eve of Tel Aviv Pride [Haaretz]

Photo Talmoryair

Via Eran Guterman.

Suivez Judith Silberfeld sur Twitter: judeinparis