La motion qui risquait d’annuler le projet de loi sur le mariage n’est finalement pas passée (lire Royaume-Uni: Les anti-mariage pour tous en embuscade). Hier, mardi 4 juin, la Chambre des Lords l’a rejetée à une très large majorité, par 390 voix contre 148. Pour les partisan-e-s de l’égalité, ce vote est un soulagement et l’assurance que le texte va poursuivre son chemin au Parlement. Waheed Alli, parlementaire travailliste et ouvertement gay, a salué cette victoire: «Il n’y a aucun doute que la population, la Chambre des Communes et maintenant la Chambre des Lords sont en faveur de l’égalité. Celles et ceux qui sont opposé-e-s à ce texte devraient écouter la voix écrasante de la majorité, pas seulement dans les deux Chambres du Parlement, mais à travers tout le pays».

Avant le vote, le porteur de la motion, Geoffrey Dear, s’était adressé aux Lords et aux Ladies de la Chambre: «Êtes-vous sûr-e-s que le processus a été correctement mené? Êtes-vous sûr-e-s que les conséquences ont été mûrement réfléchies? Êtes-vous sûr-e-s qu’il n’y aura pas d’autres tentatives sur la définition du mariage à l’avenir? La question est trop importante pour toutes les parties de la société – hétéro ou homo – pour être résolue sur un coup de tête. Comment pouvons-nous procéder ainsi?» Mais toutes les questions du discours alarmiste du Lord n’auront finalement pas eu l’effet escompté sur les parlementaires.

Le gouvernement de David Cameron espère désormais que le rejet de la motion calmera le débat. Après la deuxième lecture, le texte de loi va désormais être examiné en commission à partir du 17 juin. Après cette étape, il passera en «report stage» avant d’arriver enfin en troisième lecture. Les premiers mariages de couples homosexuels sont prévus mi-2014.

Photo Jorge Royan