La ministre de la Justice Christiane Taubira a ouvert ce jour, lundi 3 juin, un séminaire de travail intitulé «Violences et discriminations à raison de l’orientation sexuelle et de l’identité de genre» à Paris, à destination des magistrat-e-s du parquet. Dans un communiqué, le ministère indique qu’elle a «rappelé les textes (lois et circulaires) incriminant les actes et propos racistes, antisémites, xénophobes et homophobes» et «insisté sur l’effet destructeur du lien social des discriminations, contraires aux valeurs de la République». Les magistrat-e-s présent-e-s auront l’occasion d’échanger avec l’avocate Caroline Mécary, le juriste Daniel Borrillo, le Défenseur des droits Dominique Baudis et la présidente de SOS homophobie Elisabeth Ronzier, entre autres.

«COMMINATOIRE»
Si l’objet de cette formation semble «légitime» à l’Union syndicale des magistrats (USM), les conditions de son organisation laissent à désirer. Dans une lettre adressée à la Garde des Sceaux, le syndicat reproche à ses services d’avoir imposé ce séminaire aux magistrat-e-s du parquet quel que soit leur statut. Le coût du déplacement et du séjour est à la charge des juridictions qui connaissent dans le même temps «des restrictions budgétaires drastiques». L’USM estime en outre que dans ses courriers annonçant la tenue de ce séminaire, le ministère a a employé un «ton comminatoire»:

«Le ton employé est ressenti comme une marque de mépris pour ces magistrats qui, au quotidien, tentent de faire fonctionner des parquets exsangues, surchargés de commandes et dotés de moins en moins de moyens, tant humains que matériels pour assurer leurs missions.»

Le syndicat vise notamment la directrice des Affaires criminelles et des Grâces qui aurait «ordonné» et «imposé» aux magistrat-e-s de participer à un stage de deux jours en plus de cette réunion. «Le lien hiérarchique n’implique ni autoritarisme d’un côté, ni soumission de l’autre», juge le syndicat.

Yagg s’est procuré l’un des documents incriminés par l’USM, le courrier de la directrice des Affaires criminelles et des Grâces aux parquets:

Le courrier de l’USM à Christiane Taubira:

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln