La Fédération des Gay Games a dévoilé ce jour, samedi 1er juin, les noms des trois dernières villes en lice pour abriter les Gay Games de 2018: Limerick, en Irlande, Londres et Paris. Amsterdam et Orlando ont été éliminées. À la mairie du IIIe arrondissement, où s’étaient réuni-e-s les porteurs/ses de la candidature de la capitale française pour la proclamation des résultats, l’ambiance était joyeuse.

Co-présidente de Paris 2018, Chris Fanuel a insisté sur l’impact positif d’un tel événement pour l’ensemble de la société. Elle a également rappelé les points forts du dossier parisien, par rapport à Londres, qui compte sur ses installations olympiques, et Limerick, «l’outsider». Son homologue, Michel Geffroy, avait déjà participé à la candidature de Paris pour les Gay Games de 2010. Il estime que les chances de de la France sont aujourd’hui plus fortes en raison d’un soutien politique plus affirmé. «On a appris de nos faiblesses», ajoute-t-il.

Le comité de sélection visitera l’intégralité des installations parisiennes en juillet avant d’entendre les responsables des trois candidatures restantes lors d’un oral. La ville finaliste sera choisie le 7 octobre à Cleveland.

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln