Christine Boutin aime bien faire parler d’elle. En bonne cliente des plateaux télés, la présidente du Parti démocrate chrétien nous a habitué-e-s à sortir de ses gonds comme personne. Invitée lundi soir dans l’émission Ça Vous Regarde sur LCP, face à Thomas Legrand, Christine Clerc et Christophe Girard, elle a encore un fois fait honneur à sa réputation.

ACCROCHAGE AVEC ALEXANDRE MARCEL
L’émission a pour principe de laisser la place aux internautes pour intervenir et poser leurs questions aux invités. Face aux quatre intervenants, le militant Alexandre Marcel, président du comité Idaho France s’est fait un plaisir d’ouvrir le bal en direct (à partir de 5’40 dans la vidéo ci-dessous) et de provoquer frontalement Christine Boutin sur un terrain assez personnel, son propre couple: «Vous qui êtes mariée avec votre cousin germain, vous qui n’avez pas de problèmes avec l’inceste entre adultes, ça ne vous dérange pas de vous immiscer dans la vie privée des homosexuels?»

Réponse de l’intéressée: «Je ne répondrai pas à cette question, j’en ai par-dessus la tête qu’on me parle de mon cousin. La loi de la République n’a jamais interdit à ce qu’on se marie entre cousins, la seule restriction qui aurait pu exister, c’est sur le plan religieux.» Le ton monte entre elle et le militant: «Je ne vais pas faire de manifestations contre les adultes incestueux consentants, vous comprenez mon point de vue?» argue Alexandre Marcel. «Est-ce que vous vous rendez compte de l’insulte que vient de me faire ce monsieur?» s’exclame-t-elle en prenant à parti l’animateur du débat Arnaud Ardoin. C’est inacceptable! Il n’y a pas d’inceste avec mon mari, et puis c’est une affaire privée et la République l’autorise.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ça Vous Regarde: le débat: Manif pour tous : une dernière pour l’honneur ?

L’accrochage aurait pu s’arrêter là, mais c’est sur Twitter hier après-midi que Christine Boutin a jugé utile de mettre les points sur les «i»:

Les menaces de la figure de proue des anti-mariage n’ont pas été prises très au sérieux. Comme après chaque fréquent dérapage, les réponses sur la Twittosphère ne se sont pas faites attendre, avec un hashtag dont la popularité a monté un flèche en quelques heures, #BoutinCoucheAvecSonCousin:

@christineboutin Il parait que quand on dit que #BoutinCoucheAvecSonCousin c’est de la diffamation ? Et quand vous racontez n’importe quoi ?

— Sandy Renault (@2QT_2B_STR8) 29 mai 2013

Je rappelle à ceux qui nous rejoignent qu’il est interdit de dire que #BoutinCoucheAvecSonCousin . Ne pas dire : #BoutinCoucheAvecSonCousin.

— L’Envahisseur Gay (@pascal_pellerin) 29 mai 2013

Le fait que #BoutinCoucheAvecSonCousin n’est pas condamnable par la justice, par contre les propos homophobes le sont. #Procédurejudiciaire

— Mika (@Mika_PCF38) 29 mai 2013

BÊTISE ET VULGARITÉ
Au même moment, des cadres de l’UMP ont fait parvenir un communiqué de presse dans lequel ils appellent à sanctionner Christine Boutin: «Consternés par tant de bêtise et de vulgarité, nous sommes convaincus que notre famille ne peut pas se permettre de subir les effets négatifs de déclarations aussi haineuses que déplacées de Christine Boutin. Nous condamnons ces propos et nous appelons notre famille politique à s’en désolidariser clairement et largement afin qu’elle ne prenne pas le risque d’apparaître complice de ces déclarations infamantes.» Ce sont notamment ses propos sur la Palme d’Or remise au film La Vie d’Adèle, qu’elle considère comme une sur-représentation des homosexuels dans les médias, qui ont fait réagir Frédéric Bouscarle, Sébastien Chenu, Nathalie Fanfant, Laurence Sailliet et Florian Silnicki.

Photo Capture