L’écrivain d’extrême droite Dominique Venner s’est donné la mort hier, mardi 21 mai, devant l’autel de Notre Dame de Paris. 1500 personnes se trouvaient dans la cathédrale à ce moment-là, elles ont été immédiatement évacuées. Dans son dernier post de blog, l’homme dénonçait «l’infâme» loi Taubira ouvrant le mariage aux couples homosexuels, mais estimait que les manifestant-e-s qui défileront contre le mariage pour tous le 26 mai doivent dépasser cette question.

«Le “grand remplacement” de population de la France et de l’Europe, dénoncé par l’écrivain Renaud Camus, est un péril autrement catastrophique pour l’avenir. Il ne suffira pas d’organiser de gentilles manifestations de rue pour l’empêcher», écrit-il, faisant référence à «l’immigration afro-maghrébine».

Sur Twitter, Marine Le Pen a qualifié le suicide spectaculaire du «père de l’extrême droite moderne» – selon Le Monde – de «geste éminemment politique»:

Elle a tempéré son propos peu après, sans rien en retirer, toutefois:

Suivez Xavier Héraud sur Twitter: folkfurieuse