La pluie ne s’est heureusement pas montrée lors du concert d’hier soir, mardi 21 mai, sur la place de la Bastille. Le problème, c’est que beaucoup ont fait de même. Il y avait du monde, certes, mais pas beaucoup. Les absent-e-s ont toujours tort, les présent-e-s en ont profité à leur place.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Concert pour tous

Entre la musique et les rires, les danses et la connivence, mais aussi les discours qui rappelaient la raison de ce rassemblement, cette soirée fut riche en émotions. Le rapporteur du projet de loi Erwann Binet (PS) a rappelé sa fierté d’avoir contribué à une telle avancée. Le sénateur Jean-Pierre Michel (PS) a rappelé le chemin parcouru depuis la dépénalisation de l’homosexualité en 1981 et la nécessité pour la société civile de «botter les fesses» des gouvernant-e-s. Noël Mamère (EELV) a quant à lui évoqué le mariage de Bègles célébré illégalement 9 ans plus tôt. Robert Hue (Mouvement unitaire progressiste), Ian Brossat (PCF) et Harlem Désir (PS) ont également pris le temps de s’exprimer. Parmi les responsables politiques sur scène, une seule femme: la sénatrice Esther Benbassa (EELV), à qui on n’a pas daigné confier le micro.

L’intervention d’Erwann Binet:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Erwann Binet au Concert pour tous

L’intervention de Jean-Pierre Michel:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Jean-Pierre Michel au Concert pour tous

L’intervention de Noël Mamère:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Noël Mamère au Concert pour tous

L’intervention de Robert Hue:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Robert Hue au Concert pour tous

L’intervention de Ian Brossat:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Ian Brossat au Concert pour tous

L’intervention de Harlem Désir:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Harlem Désir au Concert pour tous

Petit souci de micro quand les lesbiennes et les trans’ ont pris la parole quelques minutes plus tard pour exposer leurs revendications concernant la PMA et le changement d’état civil. En coulisses, on a donné la consigne d’accélérer, d’où un léger couac, mais leur message a malgré tout été entendu. Pendant ce temps, plusieurs médias, dont Yagg, étaient alors en coulisses pour interviewer Mademoiselle K, peu après le passage sur scène des Lascars Gays. Quelques minutes avant 23 heures, ce fut au tour de Mika de monter sur scène pour clôturer la soirée. Le chanteur, qui a fait son coming-out il y a quelques mois, en a profité pour chanter Billy Brown, une chanson qu’il a écrite alors qu’il avait 21 ans et qu’il craignait de devenir Billy Brown, ce père de famille «à la vie ordinaire», mais qui trompait sa femme avec des amants. Puis, au rythme de We Are Golden, de The Origin of Love et de Love Today, la place s’est animée et a fini par danser sous une pluie de confettis et de ballons géants.

Les Lascars Gays:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Les Lascars Gays au Concert pour tous

Mademoiselle K:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Mademoiselle K au Concert pour tous

Le son des vidéos ci-dessous est fortement saturé. Si vous avez filmé l’événement, n’hésitez pas à poster des liens vers vos vidéos en commentaire.

Mika – Relax:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Mika – Relax (live) au Concert pour tous

Mika – Elle Me Dit:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Mika – Elle Me Dit (live) au Concert pour tous

Mika – Billy Brown:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Mika – Billy Brown (live) au Concert pour tous

Suivez Julien Massillon sur Twitter: JulienMsln